Nouveauté

Le Servette FC s’est montré solide face au FC Schaffhouse (3-2)

Le Servette FC n'est plus qu'à un point de la tête du classement de Challenge League

Le Servette FC n'a pas manqué ses chances face au leader du championnat de Challenge League. Dimanche après-midi, les hommes de Meho Kodro ont réussi à renverser – pour la première fois de la saison – le FC Schaffhouse (3-2) au Stade de Genève. Pourtant réactifs après l'ouverture au score de Miroslav Stevanovic (20e), les hommes du nouvel entraîneur Boris Smiljanic ont coulé sur deux nouvelles réussites d'Anthony Sauthier (→ Lire son interview au terme de la rencontre) peu après la demi-heure (34e) et sur une première réalisation du Brésilien Nathan à l'heure de jeu (61e).

Anthony Sauthier et Miroslav Stevanovic (9) ont tous deux marqué face à Schaffhouse au Stade de Genève. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Il est certaines reprises – après la pause internationale – qui sont plus difficiles que d’autres. Semble-t-il, néanmoins, que le Servette FC a parfaitement négocié la sienne, retrouvant au Stade de Genève les émotions d’un nouveau succès face au leader de Challenge League. Malgré l’absence de Dominique Malonga, la dernière recrue (pour une saison) des Grenat, formée à l’AS Monaco, le Servette FC a su convertir ses quelques occasions pour parvenir à renverser – pour la première fois cette saison – le leader invaincu de Challenge League. Le FC Schaffhouse n’eut fait l’illusion d’un mur défensif infranchissable qu’un quart d’heure face aux Servettiens avant d’être contraints à augmenter le rythme du jeu après l’ouverture au score de Miroslav Stevanovic (20e). Avant, seule une belle action collective (12e), au mérite du même numéro 9 servettien, faillit à tromper une première fois la vigilance du jeune portier de réserve du FC Schaffhouse, Predrag Pribanovic (titularisé en l’absence de Djordje Nikolic, Mateo Matic et Franck Grasseler). Mais Servette sut trouver la faille quelques minutes plus tard grâce à une profondeur de balle bien ajustée d’Alexandre Alphonse qui permit à Stevanovic d’ouvrir les compteurs. Trop tôt pourtant pour exulter; dans la foulée, Fabry provoque un pénalty sur Castroman, rapidement réglé par le sang-froid de Yassin Mikari des onze mètres (24e). Une égalisation rapide qui pousse Meho Kodro à affirmer que son Servette manque encore de justesse et de tranchant dans ses entames de rencontre: « Non, ce n’est pas encore l’application parfaite de ce que je veux. L’équipe tient encore une grande marge de progression. Dans les premières quinze minutes, Schaffhouse nous a fait du mal sur le côté gauche. Nous avons aussi eu quelques gros problèmes sur leurs mouvements de deuxième ligne et ils ont marqué sur un pénalty provoqué par un joueur qui part de l’extérieur pour venir à l’intérieur. Nous devons tâcher de garder plus le ballon, d’en garder le contrôle le plus longtemps possible », lâche-t-il en zone mixte au terme de la rencontre. Mais Servette pousse, avec envie et détermination. Leur jeu, leur système, leur collectif – drainés par leur abnégation – leur permet pourtant de mener fièrement à la pause face à une équipe qui n’a su jouer les contres qu’à quelques rares reprises. La réussite de Sauthier (34e) – des buts comme il sait bien les faire – laisse ensuite entrevoir le juste dénouement d’une rencontre menée à bras le corps par les Grenat qui réussirent à faire avec une défense solide de Schaffhouse – parfois recroquevillée à 7 devant le gardien Pribanovic. « La première mi-temps du match était correcte, tout comme l’ensemble de la rencontre – poursuit l’entraîneur bosniaque du Servette FC – L’équipe était bien tactiquement et a tenté d’aller chercher l’adversaire. Content pour la performance et encore plus pour la victoire. Schaffhouse n’avait pas encaissé beaucoup de buts depuis le début de l’année 2017 et en inscrire trois à l’occasion de ce match et surtout avoir la possibilité d’en inscrire plus, est éminemment positif pour le groupe. »

« Nous sommes venus à Genève en sachant que ça allait être un match difficile »

Hélios Sessolo, attaquant du FC Schaffhouse

Pour Schaffhouse, un changement d’entraîneur et des blessures compromettantes – les trois premiers gardiens étant indisponibles – ont quelque peu entaché leur retour sur les terrains en ce mois de septembre. Une situation difficile à gérer à l’interne ? « Je ne crois pas. C’est toujours pareil au sein du club – rassure Hélios Sessolo au terme de la rencontre avant de continuer – L’entraîneur est arrivé avec ses idées. Nous essayons désormais de les mettre en œuvre mais je pense qu’il nous faut encore un peu de temps pour assimiler ses volontés sur le terrain. Nous avons encaissé [trois] buts mais ce n’est pas la fin du monde. Nous allons travailler sur nos erreurs et essayer de les corriger pour le prochain match de championnat. Mais d’abord, il y a la Coupe [ndlr, à Münsingen]. » Mené au score, le FC Schaffhouse a dû miser sur – et démontrer – sa puissance et son expérience à l’attaque dans une situation quelque peu inédite en ce début de championnat. Mais ce qui fit les affaires face à Neuchâtel Xamax FCS quelques semaines plus tôt (victoire 1-0 à la Maladière) – une défense rustique, des contres intelligents et tranchants et une patience immarcescible – n’eut l’effet escompté dimanche après-midi à Genève, trompés d’entrée par la vivacité et l’efficacité redoutable – autant que surprenante – du jeu servettien. « Nous sommes venus à Genève en sachant que ça allait être un match difficile. Nous voulions marquer un but le plus rapidement possible mais nous n’y sommes pas parvenus. Ils ont su marquer et nous avons été contraints de courir après le score pendant presque toute la rencontre. Nous perdons là trois points importants même si la différence s’est faite sur les détails. Servette a tenté et a eu de la réussite à l’image du but de Sauthier [34e] », concède Hélios Sessolo. Il n’y eut pourtant rien d’un Schaffhouse tonitruant, maîtrisant son sujet comme à chaque rencontre. Murat Yakin parti – vainqueur même du FC Sion (3-2) pour sa première au Letzigrund –, c’est un versant autre du FC Schaffhouse que Boris Smiljanic devra construire avec sa nouvelle équipe et le temps presse déjà, alors que Servette et Neuchâtel Xamax (qui joue lundi) sont déjà revenus à une longueur – voire même à hauteur – de la première place au classement.

Pas un match « parfait » pour Meho Kodro

L’avance à la pause n’était qu’anecdote pour Meho Kodro, bien que reconnaissant de l’effort et de la solidité qu’ont fait preuve ses joueurs. Mais pour prétendre à la promotion en Super League, le compte n’est pas encore plein. De nombreux instants de relâche, d’inattention ont fait risquer à Jérémy Frick et à l’entière défense servettienne une égalisation peu souhaitée. Pourtant, Schaffhouse eut de nombreuses opportunités de rattraper son retard. D’emblée, au retour des vestiaires (53e), Hélios Sessolo eut sans doute la meilleure occasion pour égaliser à 2-2 face au but, alors que Jérémy Frick venait de repousser un centre-tir de Paulinho venu de la droite (53e). « J’aurais dû marquer aussi près du but mais j’ai trop réfléchi et malheureusement, elle passe au-dessus de la transversale. Il me faut continuer à travailler à l’entraînement », relativise le Vaudois de Commugny, questionné sur un quelconque regret durant la partie.

« À 3-1, il est de notre responsabilité de tuer le match »

Meho Kodro, entraîneur du Servette FC

À contrario, Servette eût concrétisé ses deux occasions suivantes par Sébastien Wüthrich (59e), dont le but fut annulé pour une faute de hors-jeu et Nathan (61e) qui parvint à inscrire de la tête – sur un corner botté par le numéro 10 Grenat – son premier but pour sa première rencontre avec Servette. Et à partir de là, le leader se retrouva en fâcheuse posture au Stade de Genève, quand bien même l’attention des hommes de Meho Kodro décrurent après le troisième but et lors des vingt dernières minutes de la partie. Malgré des occasions nettes de Stevanovic (70e), Nathan (74e) ou encore Steven Lang (87e), le Servette FC ne parvint pas à arrondir son avance face à une défense pourtant mal en point de Schaffhouse. « C’est sur ces moment-là qu’il nous faut nous améliorer; à 3-1, il est de notre responsabilité de tuer le match. C’est ce qui montre que ce n’est pas un match parfait. Même si, en réalité, le deuxième but [de Schaffhouse] n’est arrivé qu’à la 80e minute. Nous avons souffert mais, par automatisme et par inertie, après le 3-2, l’équipe a su se regrouper, sans risquer énormément. Toujours est-il que je n’aime pas voir l’équipe défendre aussi bas dans les seize mètres », aiguillonne Meho Kodro, qui n’a pas caché ses quelques préoccupations après la réduction au score de Marko Dangubic à dix minutes du terme de la rencontre. Finalement, une première grande réussite à Genève qui peut peut-être être suivie d’un nouvel exploit samedi prochain face au FC Lucerne en 1/16e de finale de Coupe de Suisse face au FC Lucerne.

Les faits de match:
Servette FC v FC Schaffhouse, 3-2 (2-1)

Composition du Servette FC:
Jérémy Frick, Anthony Sauthier ©, Nathan, Christopher Mfuyi, William Le Pogam, Fabry Castro, Boris Cespedes (86e Mirsad Hasanovic), Sébastien Wüthrich (77e Kastriot Imeri), Miroslav Stevanovic, Steven Lang et Alexandre Alphonse (73e Willie).

Composition du FC Schaffhouse:
Predrag Pribanovic, Noah Loosli, André Luis Neitzke ©, Nejc Mevlja (67e Jean-Pierre Rhyner), Paulinho, Bujar Lika, Imran Bunjaku, Yassin Mikari, Miguel Castroman, Helios Sessolo (78e Karim Barry) et Tunahan Cicek (67e Marko Dangubic).

Buts: 20e M.Stevanovic (1-0); 24e Mikari (P)(1-1); 34e Sauthier (2-1); 61e Nathan (3-1); 80e Dangubic (3-2).
Notes: Stade de Genève, 4'050 spectateurs.
Servette sans Dalibor Stevanovic (blessé) et Dominique Malonga (non convoqué, pas prêt). Schaffhouse sans Đorđe Nikolic, Mateo Matic et Faruk Gül (blessés).
Publicités
About Yves Di Cristino (354 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Anthony Sauthier: « Zürich puis Schaffhouse, nous savons ce que nous apporte une victoire contre le leader » – leMultimedia.info
  2. Le choc entre le Servette FC et le FC Schaffhouse en images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s