Restaurer ses origines face à un contexte internationalisant; le 26e Montreux Comedy Festival s’inscrit toujours plus sous l’égide d’un humour mondialisé et du multimédia. Ce nouveau grand rendez-vous favorise ainsi de larges espaces aux humoristes de cultures bien diverses. Mais il semblait toutefois difficile de débuter cette nouvelle volée du Montreux Comedy Festival sans réaffirmer les traditions bien ancrées et socialisées des pratiques de notre pays. Grâce à un plateau bien garni de jeunes et moins jeunes comiques du paysage artistique suisse, le public du Comedy Club (ndlr, salle de spectacle au sein du 2m2c) a ainsi pu, une heure durant, moquer les pratiques traditionnelles et les folklores de la petite nation helvète avec une jouissance expressive. Retour sur une soirée pur suisse.

Vous les avez sans doute déjà rencontrés – sur le petit écran ou en chair et en os – leMultimedia.info retrace quelques unes de ses expériences passées en compagnie des artistes de l’humour, incessamment attendus au 26e Montreux Comedy Festival. Thomas Wiesel, Yoann Provenzano, Guillaume Bats, Pierre Croce, Éric-Antoine, Arnaud Tsamère ou encore Jérémy Ferrari entre autres… le festival réserve d’ores et déjà une très belle programmation pour fêter ses 26 bougies en compagnie des plus grands.

C’est une salle comble et très enthousiaste à voir sur scène Yoann Provenzano, comédien du web, qui est tombé sous le charme des sketchs qu’il a préparé avec quatre autres humoristes. Les anecdotes avec les résidents d’EMS, la pornographie chez les jeunes, ou encore l’insertion des spectateurs dans un sketch, ont notamment été les ressorts des artistes dans l’art de faire rire. Mission accomplie et réaction de Yoann Provenzano lui-même.