Vladimir Petkovic a été sobre dans la sélection des 24 joueurs qui l’accompagneront à la Groupama Aréna de Budapest, puis à l’Estadi Nacional d’Andorre-La-Vieille les 7 et 10 octobre prochains. Dans l’optique d’une continuité qui s’avère gagnante jusqu’à présent, le sélectionneur de l’équipe de Suisse n’a procédé qu’à un seul changement par rapport au groupe sélectionné pour le match contre le Portugal au début du mois (2-0) à Bâle: Valentin Stocker sera du voyage. Mais pas Inler.

En sold-out, hôte de ses 36’000 spectateurs, le Parc Saint-Jacques de Bâle a savouré cette première nuit de succès pour une nationale helvétique de prestige. Le scalp des frais champions d’Europe offert, c’est avec rudesse et persévérance que les hommes de Vladimir Petkovic se donnent rendez-vous à Budapest dans un mois.

De l'Aviva Stadium, Dublin (Irlande)

À quelques semaines de l’échéance continentale en France, l’équipe de Suisse a fait pâle figure à Dublin face à l’Irlande en s’inclinant sur le plus petit des scores (1-0). Cependant, outre le résultat, c’est la faible qualité de jeu et le petit esprit démontré sur le terrain qui frustre. Retour sur un match à oublier pour les hommes de Vladimir Petkovic.

De l'Aviva Stadium, Dublin (Irlande)

Timm Klose a été discret en conférence de presse à Dublin mais il n’a pas manqué de grâce. Questionné sur la disparition de la légende néerlandaise, Johan Cruijff, le défenseur central de la Suisse a rappelé qu’il était « l’icône incontestée du football moderne ». Sur cette base-ci, l’équipe de Suisse aura l’occasion de rendre hommage à la gloire du footballeur hollandais ce vendredi soir à l’Aviva Stadium. Focus sur la conférence de presse.

De Wembley, Londres (Angleterre)

L’équipe de Suisse, après avoir complètement renversé la vapeur au Parc Saint-Jacques de Bâle face à la Slovénie (3-2), s’envole à Wembley pour tenter de conclure sa campagne pour l’Euro 2016 grâce à une victoire face aux Anglais de Roy Hodgson. La tâche s’annonce ardue mais pas insurmontable… mais il va falloir combler encore quelques lacunes.