Ils furent ensemble accompagnés de leur brass band, les Américains The Roots mardi soir au Stravinski et les Toulousains Funky Style Brass au “Music in the Park” dimanche soir avec, chacun, dans leurs cordes – ou leurs cuivres – un instrument phare: le soubassophone constitutif des plus grandes fanfares. Un instrument, à l’allure imposante, mais si accommodant qu’il s’est prêté à la variété des genres au Montreux Jazz Festival, du rap typiquement américain, passant par un hip-hop allégé version française, jusqu’à y retrouver des tonalités plus funk, zouk et jazz sous la cape décalée du collectif toulousain. Tour d’horizon.

Il y a Lindçay, il y a Arnaud, il y a Pierre-Jean et il y a Sacha. Quatre musiciens dans le vent montreusien, venus éblouir le public du Parc Vernex pour leur set au Montreux Jazz Festival. Leur talent et leur rockabilly américain des années 1950, revisité certes, ne manquèrent pas d’éblouir les festivaliers en ce jeudi soir. Rencontre avec le groupe originaire de… Toulouse.