La dernière sortie du LS à la Stockhorn Arena s’était soldée sur une lourde défaite 5-2. Cette fois-ci, les hommes de Fabio Celestini ont fait mieux (0-0). Un point glané, un moindre mal au vue d’une rencontre dominée – territorialement et au nombre d’occasions procurées – par le FC Thoune. « Nous avons joué à zéro sans perdre les trois points. C’est le plus important », lâche Guillaume Faivre, de retour entre les montants du FC Thoune. « Il nous faudra maintenant retrouver notre efficacité offensive. » Un commentaire qui semble s’adresser aux deux formations, encore en manque latent de créativité dans les 30 derniers mètres.

« C’est un bon match que nous avons disputé mais malheureusement, nous n’avons pris qu’un point. » Le buteur Simone Rapp relativise sa joie, aussi à quatre jours d’affronter le FC Thoune à la Stockhorn Arena dimanche après-midi, lors de la confrontation directe de la 26e journée de Super League. Pourtant, le FC Lausanne-Sport revient de loin face à un FC Bâle à mille lieues de son plus haut niveau. Les hommes de Fabio Celestini ont cueilli, avec le courage de circonstance, le point du 1-1 grâce à une réalisation de Rapp à la 89e minute. Une renaissance ? Peut-être.

En 36 minutes de jeu, Simone Rapp avait, à lui seul, déjà atterré le FC Lausanne-Sport au sein de sa creuse Pontaise (3’135 spectateurs samedi soir). Auteur d’un coup du chapeau magistral (6e, 30e et 36e) – « le premier de ma carrière, pas seulement en Super League ! », avouait-il en zone mixte – le joueur formé au Tessin (à Locarno) a dûment permis à son FC Thoune d’abandonner une irritante neuvième place au classement de la Super League. Pour le LS – malgré une réduction temporaire du score par Joël Geissmann (32e) – le tableau est toutefois moins réjouissant, les hommes de Fabio Celestini stagnant au sixième rang du championnat. Mais l’heure semble grave…