L’Équipe de Suisse tient sa “finalissima” à Lisbonne mardi prochain. Après avoir étrillé la Hongrie au Parc Saint-Jacques de Bâle (5-2), les hommes de Vladimir Petkovic voyageront le cœur léger jusqu’au Portugal, dans l’antre de l’Estádio Da Luz, où Haris Seferovic a pris ses marques depuis son transfert de l’intersaison au SL Benfica. Forts d’une prestation (presque) sans fausse note, les Suisses maintiennent un cap fixé depuis les tout débuts d’une campagne assurément nourrie en émotions. Dans l’autre match de la soirée, le Portugal a battu Andorre 2-0 à La Vella grâce notamment à un but révélateur de Cristiano Ronaldo, entré à la 46e minute de jeu.

Sous la pluie battante, devant 13’600 spectateurs, la Suisse s’est imposée face à la modeste sélection de la Principauté d’Andorre (3-0), assurant également, dans le pire des scénarios, sa qualification aux barrages, éliminant quasi mathématiquement la Hongrie d’une dixième Coupe du Monde de son histoire. Cela fera la huitième édition de suite que les Magyars ne participeront pas aux poules de la compétition.

Du Tórsvøllur, Tórshavn (Îles Féroé)

Ne pas sous-estimer les capacités d’une équipe en pleine ascension et en pleine confiance. L’Équipe de Suisse affronte vendredi soir les Îles Féroé à Tórshavn dans un duel qui, comme toujours, devine la nécessité et la volonté du bien-faire. Au stade Tórsvøllur, néanmoins, il s’agira de rester concentré sur les périls défensifs mais aussi offensifs que peuvent porter la sélection de Lars Olsen sur terrain synthétique. Vladimir Petkovic, Stephan Lichtsteiner et Valon Behrami n’ont pas manqué de le rappeler en conférence de presse jeudi après-midi. Focus sur ce qui fait l’actualité à 24 heures du coup d’envoi de la rencontre.

De Tórshavn (Îles Féroé)

L’épreuve de l’Équipe de Suisse s’annonce périlleuse mais intéressante aux Îles Féroé. Entre calme paysan et bise d’hiver, les forces se voudront régénératrices pour les hommes de Vladimir Petkovic, pour qui les trois points compteront plus que tout vendredi soir (19h45 locales, 20h45 en Suisse) sur le synthétique du Tórsvøllur de Tórshavn. Prise de température en capitale féringienne à l’aube du nouvel épisode des qualifications pour la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Il fallait faire confiance à ses individualités. C’est bien ce qui a permis à Vladimir Petkovic d’opérer la juste substitution samedi soir à la 62e minute de jeu face à la Lettonie au Stade de Genève. Josip Drmic remplace Gelson Fernandes, observe le poste qui lui est affilié – à la plante de l’attaque suisse – et arme ses qualités. Il ne lui faudra au final qu’un corner, renégocié de l’autre versant par Admir Mehmedi, pour enfiler – ce que beaucoup n’avaient pas réussi à accomplir auparavant – le premier et seul but de la rencontre (66e), valide pour un cinquième succès de rang dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Une réussite presque trois ans après avoir quitté l’équipe nationale sur blessure au Mondial 2014 au Brésil. Une délivrance !

C’est le revenant Josip Drmic qui a alloué à l’Équipe de Suisse sa cinquième victoire en autant de rencontres dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Auteur d’un but sur son premier ballon touché à la 66e minute, l’attaquant du Borussia Mönchengladbach est le seul à avoir démontré toute son efficacité face au but ce samedi soir. La prochaine échéance sera à Torshávn aux Îles Féroé (9 juin), quelques jours après avoir disputé le premier match amical de l’année face à la Biélorussie à Neuchâtel (1er juin).

L’Équipe de Suisse est descendue pour la première fois de la semaine sur le terrain à l’occasion de son premier entraînement au Stade Juan-Antonio-Samaranch d’Ouchy. L’occasion pour la cinquantaine de spectateurs présents de se faire une première idée de l’état d’esprit des 23 joueurs sélectionnés par Vladimir Petkovic vendredi.

Vladimir Petkovic a, comme à son habitude, favorisé les joueurs qui ont déjà fait leurs preuves en équipe nationale au moment de sélectionner les 23 individualités qui composeront le contingent en vue du match international face à la Lettonie au Stade de Genève le 25 mars prochain (18 heures). Déjà victorieux lors des quatre premières rencontres, la Suisse se prépare à aller tirer le meilleur de sa forme pour dominer la Lettonie d’Andris Vanins. Cela constituerait le cinquième succès en autant de rencontre dans cette campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2018. Parmi les 23, Steven Zuber fait son retour en équipe nationale. Il comble un manque à gagner dans le secteur offensif.