Envoyé spécial à Hayward Field, Eugene (Oregon)

La Suisse manque à nouveau le podium en finale du relais 4×100 mètres féminin. Cette fois-ci, Géraldine Frey, Mujinga Kambundji, Salomé Kora et Ajla del Ponte n’ont toutefois pas réussi à faire mieux qu’une septième place en 42”81. Ce temps est moins bon que le temps établi en qualifications (42”73) mais il permet certainement aux relayeuses suisses de marquer leurs repères pour le futur proche. « Nous sommes extrêmement déçues mais il y a des points positifs que nous pourrons retirer de cette finale », expliquait Salomé Kora.

Les Jeux Olympiques enveloppent un ensemble de disciplines athlétiques. Mais aussi différentes soient-elles dans la forme, les athlètes qui les pratiquent partagent toujours des points communs dans leur préparation et – souvent aussi – dans leurs objectifs. En athlétisme, Sylvain Chuard rêve d’un relais national masculin 4×100 mètres aux prochains JO ; en natation, Noémi Girardet partage presque la même ambition. Sauf que pour la jeune femme de 25 ans, Tokyo constituera(it) ses deuxièmes Olympiades, mais cela ne change pas grand-chose, au final… Toutefois, à cette heure, le relais 4×100 mètres nage libre féminin n’est toujours pas qualifié et souffre de l’absence sur blessure de Sasha Touretski : une pleine course contre la montre.