Il n’a terminé que sixième avec un temps qui ne satisfera pas grand monde (20”40) mais il n’empêchera pas que le sprinteur suisse Alex Wilson (27 ans) a terminé sa saison avec un sentiment profond de travail accompli. Le Bâlois a tenu bon ses objectifs à Berlin, décrochant sa première grande médaille dans des championnats continentaux au prix d’un bronze sur les 200 mètres. Fier, c’est avant tout un grand tour d’honneur qu’il est venu réaliser “chez lui” à Zürich, déclassant notamment sur de son couloir numéro 7 le Britannique Nethaneel Mitchell-Blake. « Ma saison a été extraordinaire et elle m’aidera à envisager mes compétitions futures en 2019 », affirmait-il. Un temps au-dessous des 20 secondes et une finale aux Mondiaux de Doha en octobre feront bien partie de ses concrètes intentions à la prochaine année. En attendant, Noah Lyles et le désormais champion du monde et d’Europe Ramil Guliyev se sont disputés le titre à la Weltklasse. Le diamant est revenu pour la deuxième année consécutive à la faveur de l’Américain, frisant par ailleurs la meilleure performance mondiale de l’année à moins de deux centièmes de seconde.

Du Qatar Sports Club Stadium, Doha (Qatar)

Le meeting de Doha a été, une nouvelle fois, porteur de très belles surprises. Le Qatarien Mutaz Essa Barshim a remporté la hauteur en 2,40 mètres, un très bon résultat en ouverture de la saison extérieure; le javelot a donné vie à une extraordinaire domination des athlètes allemands – Röhler, Vetter et Hofmann – tous trois ayant réussi, pour la première fois dans un meeting, à dépasser les 90 mètres. Enfin, le jeune Floridien Noah Lyles a remporté la course des 200 mètres devant Jareem Richards et le champion du monde Ramil Guliyev. Trois noms qui ont maintenu l’attention au sortir du Qatar Sports Club Stadium, qui était l’hôte du meeting pour la toute dernière fois.

Du Marriot Marquis Hotel, Doha (Qatar)

Aux 200 mètres, à Doha, il y aura plusieurs grands enjeux. Tout d’abord, c’est le retour sur piste du champion du monde Ramil Guliyev. Après avoir créé la surprise à Londres en août dernier, en décrochant la médaille d’or, le Turc se frottera à nouveau à une très grande résistance. Wayde Van Niekerk blessé, la course maintiendra certainement une belle intensité. Il y aussi le retour (de blessure, quant à lui) du Canadien André De Grasse. Et surtout, il y aura la surprise Omar McLeod. Spécialiste des 110 mètres haies, le Jamaïcain a décidé de s’aligner sur les 200 mètres au Qatar. Premier athlète à être descendu au-dessous des 10 secondes aux 100 mètres (9”99) et des 13 sur 110 mètres haies (12”90), le médaillé d’or aux mondiaux de Londres souhaite désormais s’abaisser en dessous des 20 secondes sur les 200 mètres. À Doha, il en aura une première occasion.