Le Montreux Comedy Festival a 30 ans et la fête fut intense durant dix jours et douze galas à l’Auditorium Stravinski; avec une centaine d’artistes de tous bords, de toutes provenances et de tous styles, le public – aussi varié que possible – a validé – par voie de billetterie qui compte une progression de 80% sur l’ensemble de la manifestation – les choix onéreux et risqués de la direction du festival. Car si la marque Montreux Comedy s’exporte depuis quelques années également sur d’autres continents, entre l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie et bientôt l’Amérique, « tout est fait pour que le public montreusien puisse vivre en plein l’expérience Montreux », assure le Président fondateur Grégoire Furrer. En effet, si les artistes ont plusieurs publics, le Montreux Comedy Festival en compte surtout un de prestige: « Il n’y a pas de publics plus important que d’autres. » Mais celui de Montreux est particulier car il est surtout fidèle depuis plusieurs décennies.

Pour l’ouverture du Village du Monde de la 42e édition du Paléo Festival, l’artiste tous horizons Boogát n’a pas manqué de faire danser les quelques centaines de personnes regroupées au devant de la scène du Dôme mardi après-midi. Immersion profonde dans l’univers du chanteur paraguayen et mexicain, né à Québec et établi à Montréal, tenant d’un hip-hop des années 1990, mélangé à une pointe de reggaetón et une grande dose de cumbia. Rencontre.

Stand-up, késako ? Tous les humoristes ne le définissent pas de la même manière, mais peu importe car ils ont tous envie de rire avec le public du Montreux Comedy Festival. Vendredi en français et dimanche en anglais, les stand-up comedians du monde entier étaient réunis à Montreux. Récit d’un genre humoristique renouvelable après la clôture du festival hier soir.

Alex Roy est-il unique en son genre ? Avec une énergie sans limite et un humour détonant, le Québécois a présenté un spectacle en toute simplicité pour ses premières sur les planches du Lido Comedy & Club de Lausanne ce vendredi et samedi soir. En compagnie d’anecdotes bien ficelées et d’un talent pour la « beat box » impressionnant, Alex a séduit, une nouvelle fois, le public suisse 24 heures après avoir emballé la scène du Casino-Théâtre à Genève. Rencontre avec le phénomène prometteur de l’humour.