Déjà candidate au Conseil National en récoltant 1,2% des voix lors des dernières élections fédérales, la section vaudoise du parti pirate se lance à Lausanne et à Montreux pour ces élections communales. Le mouvement pirate est originellement issu de Suède et d’Allemagne depuis 2006 où il a provoqué des surprises électorales inattendues dans ces pays : 7,1% aux élections européennes de 2009 en Suède et 7,8% (soit 600 000 votes) à l’élection régionale allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en 2012. En Suisse, les résultats ne sont pas encore présents mais élection après élection, le parti se structure mieux avec un programme et des listes plus denses comme dans le canton de Vaud où il défend un programme social de logement abordable et de mobilité plus verte. Cependant, il se distingue et s’affirme réellement sur son analyse des conséquences politiques des nouvelles technologies et sur les notions d’internet citoyen. Rencontre avec Thomas Moret, tête de liste pour le Conseil Communal de Lausanne.