Étiquette : No Billag

Lire la Suite

La fiction et la RTS : « Se réapproprier le réel pour le transcender »

Pour cette nouvelle année, le cinéma d’auteur joue une place prépondérante dans les programmes de la RTS. “Ondes de choc”, collection de quatre films inspirés de faits-divers et dirigés par le quatuor renommé de la production “Bande à part” présage une ligne de qualité et originale face aux séries américaines. À l’approche des votations du 4 mars, la RTS semble rappeler que ses productions ont une carte à jouer dans l’espace audiovisuel francophone.

Lire la Suite

La redevance finance 86% du sport à la télévision, selon Massimo Lorenzi

Une année 2018 riche en évènements sportifs nous attend sur la RTS. Des Jeux Olympiques de Pyeongchang à la Coupe du Monde de football en Russie, le rédacteur en chef des sports Massimo Lorenzi s’annonce confiant. 2017 ayant été particulièrement récompensée par les audiences, il s’agira de faire encore mieux cette année.

Lire la Suite

Nicolas Jutzet: « Nous ne détruirons pas la SSR, nous la réformerons »

Le Président romand du comité d’initiative de « No Billag » défend une Suisse plus juste, où la redevance ne sera plus. Les sondages, l’article 93.2 de la Constitution, les conséquences de la LRTV ou encore les alternatives en main des cantons; Nicolas Jutzet a répondu à tout avec la ferme intention de faire pencher la balance vers le « oui » le 4 mars prochain. La réforme constitutionnelle requerra néanmoins la double majorité (du peuple et des cantons).

Lire la Suite

Jean-Michel Cina: « “No Billag” est définitivement une initiative anti-suisse »

En un mot, “No Billag” n’est pas une initiative qui nourrit les intérêts de la Suisse, ni même de sa démocratie participative. Le texte soumis au peuple le 4 mars 2018 souhaite l’abolition de la redevance, actuellement perçue par l’entreprise Billag, ce qui causerait la mort du service public en Suisse. Plus grand groupe public, la SSR – par son président Jean-Michel Cina – redoute des effets néfastes pour la liberté d’expression et le respect de la diversité des opinions dans l’audiovisuel national. Interview à un peu plus d’un mois du scrutin.