Le Président romand du comité d’initiative de « No Billag » défend une Suisse plus juste, où la redevance ne sera plus. Les sondages, l’article 93.2 de la Constitution, les conséquences de la LRTV ou encore les alternatives en main des cantons; Nicolas Jutzet a répondu à tout avec la ferme intention de faire pencher la balance vers le « oui » le 4 mars prochain. La réforme constitutionnelle requerra néanmoins la double majorité (du peuple et des cantons).