Neuchâtel Xamax débute décidément bien sa nouvelle saison dans l’élite. Une semaine après avoir dominé le FC Lucerne à la Swissporarena (0-2), les hommes de Michel Decastel ont brillamment tenu en échec le FC Bâle à leur premier match à domicile, dans une Maladière comble (12’000 spectateurs). Raphaël Nuzzolo a répondu en fin de match (86e) à un but de Noah Okafor (64e). Le jeune talent de 18 ans, formé à Bâle, a bénéficié de la confiance du nouvel entraîneur par intérim Alex Frei. Il le lui a bien rendu mais cela n’a pas suffit (1-1); Bâle reste sur sept matches sans victoire (dont cinq défaites en amical cet été).

Après un dernier festival face au FC Wil à la Maladière (6-3), Neuchâtel Xamax FCS a fêté dignement sa promotion en Super League. La remise du trophée et les festivités qui suivirent sur l’esplanade du stade de la Maladière furent aussi réussies et fédératrices que l’ensemble d’une saison marquée par la maîtrise et la mesure d’un club qui aura réussi quatre promotions en six ans, de la deuxième ligue interrégionale à la Super League. Les hommes de Michel Decastel – qui comptent déjà deux renforts, le Servettien, ex-OL, William Le Pogam et le portier du FC Winterthur Matthias Minder – étudieront dès le 12 juin les affaires qui seront les leur dans l’élite à partir du mois de juillet.

Loin de son meilleur niveau, pas nécessairement sous son meilleur habit, Neuchâtel Xamax FCS aura finalement résolu sa partie face à Rapperswil-Jona ce samedi soir au Stade de la Maladière. Dans un match fermé tout du long, les hommes de Michel Decastel ont pu bénéficier d’un pénalty transformé par Raphaël Nuzzolo à la 72e minute et ainsi s’imposer au forceps 1-0 lors de la 26e journée de Challenge League. Pour Xamax, la route vers la Super League se concrétise toujours plus, alors que 18 points séparent encore l’équipe de la consécration.

Amputé de ses cadres en défense, Neuchâtel Xamax FCS aura attendu un coup de main malhabile d’Asllan Demhasaj pour trouver le but de la victoire (sur pénalty) face au FC Schaffhouse (1-0). Sans histoire, la partie s’est pourtant terminée sur une double expulsion pour Liridon Mulaj et Imran Bunjaku. « Il se sont pris par le maillot mais il n’y a rien eu de grave. Ils ne vont pas prendre quatre matches pour ça », relativise Michel Decastel qui ne voit pas son dimanche terni par l’affaire. La victoire seule comptera.

La situation est éminemment meilleure pour les Rouges et Noirs qui trouvent le point du match nul face au Servette FC lors du troisième et avant-dernier derby romand au sommet de la Challenge League ce lundi soir au Stade de la Maladière (1-1). Avec onze unités d’avance, les hommes de Michel Decastel maintiennent leur destin en leurs pleines main pour les 15 dernières rencontres encore à disputer dans le présent exercice. Si les mauvaises surprises sont encore possibles, la tendance se dessine déjà passablement pour la présidence de Neuchâtel Xamax FCS qui avouait déjà avoir « trois orteils en Super League ». Mais le championnat n’est pas encore terminé, rappellera prudent Michel Decastel.

Lundi, Neuchâtel Xamax joue sa promotion en Raiffeisen Super League. Les hommes de Michel Decastel vont certainement jouer le match au sommet le plus important qu’ils n’aient jamais disputé. Lors des sept dernières confrontations directes, les Rouges et Noirs n’ont jamais concédé la moindre défaite au Servette FC. Mais les Grenat ont des ressources… à commencer par une grandissime envie de revanche. « Servette est la meilleure défense du championnat mais a aussi connu plusieurs passages à vide », Michel Decastel.

La déferlante rouge et noire n’est pas prête de s’arrêter. Les hommes de Michel Decastel se sont imposés avec autorité face au FC Aarau au Stade de la Maladière (3-1) vendredi soir en ouverture de la 20e journée de Challenge League. Cette journée verra aussi s’opposer, lundi soir, le match au sommet entre le FC Schaffhouse et le Servette FC au Lipo Park. Décisive autant que précoce, le championnat – et la promotion en Super League – se joue sans doute en ces heures. Et Neuchâtel Xamax FCS est plus que jamais l’équipe favoritissima.

Neuchâtel Xamax FCS a réussi sa sortie. Pour la dernière de l’année 2017, les hommes de Michel Decastel ont battu le FC Winterthur 2-1 au Stade de la Maladière, tirant profit d’une première période inspirante. Puis, la neige est tombée et a voilé l’enceinte (pleine de 2’180 spectateurs) d’un épais rideau blanc qui a valu à plusieurs reprises l’interruption de la partie. Il n’en reste que Neuchâtel Xamax est sacré champion d’hiver de la Challenge League et compte (temporairement) 11 points d’avance sur le Servette FC au vendredi soir. Le récit de la rencontre.