Après un match dynamique mais sans but – dans lequel Neuchâtel Xamax FCS conviait le FC Chiasso à disputer la 18e et dernière journée de Brack.ch Challenge League avant la longue trêve hivernale – le 2015 footballistique a pris fin au Stade de la Maladière. Après la consécration du FC Lausanne-Sport en champion d’automne, Neuchâtel Xamax FCS a, quant à lui, allègrement partagé l’enjeu face à Regazzoni et consort (0-0). Le FC Chiasso, qui n’a plus gagné lors des douze dernières rencontres, boucle son année sans victoire. Interview en fin de match avec Alberto Regazzoni, confiant pour le second tour de championnat aux abords de la frontière italienne.

Neuchâtel Xamax FCS poursuit sa très belle remontée en Brack.ch Challenge League; les rouges et noirs atteignent la troisième place en championnat en dominant un morne FC Aarau sur deux réussites signées Dante Senger (44e) et Marco Delley (58e). À quelques jours de la trêve hivernale, les hommes de Michel Decastel surfent sur une bonne vague. De quoi, revoir les objectifs à la hausse ? Le point avec Cédric Zesiger.

Final fou à la Pontaise ! Le FC Lausanne-Sport a cru pouvoir renverser la vapeur en fin de rencontre face à Neuchâtel Xamax FCS mais le courage des rouges et noirs a primé sur les forces ralenties des Lausannois. Si Hélios Sessolo (50e) et Jocelyn Roux (90e+6) ont temporairement redonné espoir aux siens, le final à la Pontaise est sans appel. Le LS s’incline à nouveau en derby (2-3). Analyse.

Final fou à la Pontaise ! Neuchâtel Xamax FCS domine, pour la seconde fois, le FC Lausanne-Sport (2-3). À Lausanne, les hommes de Michel Decastel ont fourni une belle preuve d’un collectif soudé et performant, condamnant ainsi une timidité lausannoise inhabituelle depuis le début de saison. Doudin (43e), sur pénalty et Mveng (63e et 90e+4) ont inscrit les réussites neuchâteloises. Focus.

Dante Senger, héros d’un soir, prince d’un stade. L’Argentin a, à nouveau, décidé de la rencontre qui, pendant longtemps, prévoyait un score de parité entre le FC Schaffhouse et Neuchâtel Xamax FCS (voir les images). Sur les développement d’un corner à la 82e minute, un coup de tête bien précis a eu raison de Frack Grasseler, pourtant irréprochable devant la cage jaune et noire. Si cette victoire ravive les flammes des pensionnaires de la Maladière, le championnat n’en est, somme toute, qu’à ses prémices. Focus.

Après deux revers de rang à la Maladière, Neuchâtel Xamax FCS parvient à nouveau à remporter la totalité de la mise à domicile face au FC Winterthur (1-0) (voir les images). Malgré les fortes averses et des conditions de jeu peu enviables, le sourire est réapparu sur le visage de l’entraîneur des rouges et noirs, Roberto Cattilaz: « On marque à chaque match, c’est donc à nous de faire en sorte de bloquer la voie à notre but » expliquait-il en guise de soulagement à l’interview. Ce succès marque non seulement le retour en grâce de Xamax FCS mais également le baptême d’Adriano De Pierro avec les Neuchâtelois. leMultimedia.info a rencontré les deux acteurs en fin de rencontre. Interview.

Il est fallu de peu ou d’une fraction d’inattention de leurs adversaires pour que le FC Bienne ne réussisse à rajouter une victoire supplémentaire à leur escarcelle, la seconde depuis la reprise. Les Séelandais ont pris la mesure de Neuchâtel Xamax FCS d’entrée en seconde période sur pénalty. Malgré une égalisation temporaire vingt minutes plus tard, les hommes de Patrick Rahmen sont finalement parvenus à s’assurer trois nouvelles unités à leur compteur en concluant la rencontre sur un flamboyant 4-1 (voir les photos). Avec 14 buts à leur actif et un match en retard, le FC Bienne surfe sur une toute autre vague que la saison précédente. Un renouveau au parfum de victoire. Focus.

La défaite est amère à la Maladière. Neuchâtel Xamax s’incline pour la seconde fois consécutive à domicile. Contre Bienne, le score n’est pas à l’image de la réalité. Après avoir fait montre de beaucoup de bravoure, les hommes de Roberto Cattilaz ont finalement subi la dure loi d’un FC Bienne volontaire. Mais pour Andelko Savic, il n’est pas question de renoncer. Doté de courage, l’équipe ira affronter Aarau sans complexe. Interview.