Le Montreux Comedy Festival a 30 ans et la fête fut intense durant dix jours et douze galas à l’Auditorium Stravinski; avec une centaine d’artistes de tous bords, de toutes provenances et de tous styles, le public – aussi varié que possible – a validé – par voie de billetterie qui compte une progression de 80% sur l’ensemble de la manifestation – les choix onéreux et risqués de la direction du festival. Car si la marque Montreux Comedy s’exporte depuis quelques années également sur d’autres continents, entre l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie et bientôt l’Amérique, « tout est fait pour que le public montreusien puisse vivre en plein l’expérience Montreux », assure le Président fondateur Grégoire Furrer. En effet, si les artistes ont plusieurs publics, le Montreux Comedy Festival en compte surtout un de prestige: « Il n’y a pas de publics plus important que d’autres. » Mais celui de Montreux est particulier car il est surtout fidèle depuis plusieurs décennies.

Marine Baousson a livré un spectacle issu de son talent propre, avec vivacité et pugnacité comique. L’artiste bretonne a su jouer de sa très bonne gestion du rythme où énergie et calme se sont sans cesse entrechoqués sur la scène du CPO d’Ouchy. Un humour unique, une “pop-rock” humoristique à la signature certaine d’un bout de femme dont l’escarcelle regorge de talent à son état brut. Puis, forte d’une expérience certaine, Marine a su surprendre son public lausannois (mais non seulement) par son ingéniosité mais aussi par son goût prononcé pour l’improvisation. Rencontre.

L’humoriste romand se lance dans ce qu’il connaît. Lors de quatre représentations, jusqu’au 23 mars prochain, au CPO d’Ouchy, Karim Slama présente un spectacle à la carte lors duquel le public est invité à choisir le programme de sa soirée parmi 36 de ses sketches les plus cultes. Un format inédit qui marque un parfait best of après 15 ans de scène, lors desquelles l’artiste a goûté à tout, de l’improvisation au grand spectacle de Titeuf. Karim se confie.

Grégoire Furrer, l’annonçait en conférence de presse du mois d’octobre, la nouvelle création de Jérémy Ferrari, « Vends 2 pièces à Beyrouth » a connu une avalanche de billetterie. Un jaugeur qui valide la popularité de celui qui s’est fait connaître principalement chez Laurent Ruquier. Ferrari le résumait d’ailleurs : « C’est le plus beau cadeau de ma vie. » Rencontre.

Le Français Max Bird a présenté son « Encyclo-spectacle » dimanche après-midi au Théâtre de Poche de la Grenette, dans le cadre de la quatrième journée du 27e Montreux Comedy Festival. Dans un contexte de promotion de la Riviera par la scène, comme annoncé par Grégoire Furrer en conférence de presse, la venue du “youtuber” a décliné sur scène, l’ensemble des effets de son one man show – les fondamentaux – le rire et la connaissance. Rencontre.