Molly Gene One Whoaman Band, voilà un nom qui a déchaîné les foules samedi soir aux abords du Château de Crissier. Seule en scène, la blueswoman, originaire de Warrensburg dans le Missouri au centre des États-Unis, a littéralement secoué son assistance, mêlant adeptes d’un métal ensauvagé que tenants de l’école plus traditionnelle du blues. Rencontre.