Étiquette : Michel Decastel

Lire la Suite

Neuchâtel Xamax ne boude pas à la besogne pour sa rentrée 2017

Neuchâtel Xamax FCS réussit sa reprise face au FC Wohlen (3-1) devant un maigre public de 1’798 spectateurs. Les hommes de Michel Decastel ont pris la mesure juste dans leur Maladière enneigée. Une remise à niveau qui offre à Michel Decastel le véritable premier bilan de l’état d’esprit de l’équipe xamaxienne pour la suite de l’exercice 2017. Aussi car, « les matches amicaux ne sont pas la même chose que le championnat », rappelle-t-on à Neuchâtel.

Lire la Suite

Neuchâtel Xamax FCS v FC Zürich, les images du choc au sommet

Le FC Zürich a creusé l’écart avec Neuchâtel Xamax FCS lors de la treizième journée de Challenge League en allant s’imposer à la Maladière 1-3. Lire le compte-rendu et l’interview à Uli Forte. Les Zürichois dominent toujours le championnat en accusant désormais une confortable avance de 10 points sur ses poursuivant neuchâtelois. Le même écart sépare également le FC Wil de la tête du classement. Les 100 images de la rencontre au sommet.

Lire la Suite

Le FC Sion fait tomber Neuchâtel Xamax à la Maladière

Le FC Sion a mis fin à la série de 18 matches sans défaite de Neuchâtel Xamax FCS au Stade de la Maladière. Néanmoins, face aux 7219 spectateurs que comptait ce match de relief dans la saison, les rouges et noirs n’ont de loin pas déplu. Mieux, ils ont prouvé, par séquences, tout l’équilibre qui puisse exister entre deux pensionnaires de l’élite et du championnat cadet. Neutralisés sur un mirobolant 3-3 jusqu’à la 84e minute, c’est finalement Léo Itaperuna qui a décidé du sort de ce seizième de finale de la Coupe de Suisse. Les impressions des deux entraîneurs.

Lire la Suite

Dante Senger et Michel Decastel relancent Neuchâtel Xamax FCS

Dante Senger, héros d’un soir, prince d’un stade. L’Argentin a, à nouveau, décidé de la rencontre qui, pendant longtemps, prévoyait un score de parité entre le FC Schaffhouse et Neuchâtel Xamax FCS (voir les images). Sur les développement d’un corner à la 82e minute, un coup de tête bien précis a eu raison de Frack Grasseler, pourtant irréprochable devant la cage jaune et noire. Si cette victoire ravive les flammes des pensionnaires de la Maladière, le championnat n’en est, somme toute, qu’à ses prémices. Focus.