Neuchâtel Xamax FCS a réussi sa sortie. Pour la dernière de l’année 2017, les hommes de Michel Decastel ont battu le FC Winterthur 2-1 au Stade de la Maladière, tirant profit d’une première période inspirante. Puis, la neige est tombée et a voilé l’enceinte (pleine de 2’180 spectateurs) d’un épais rideau blanc qui a valu à plusieurs reprises l’interruption de la partie. Il n’en reste que Neuchâtel Xamax est sacré champion d’hiver de la Challenge League et compte (temporairement) 11 points d’avance sur le Servette FC au vendredi soir. Le récit de la rencontre.

Neuchâtel Xamax FCS s’est défait – avec beaucoup de patience – du FC Wil ce samedi soir au Stade de la Maladière (3-1) sur des buts du trio offensif: Raphaël Nuzzolo (65e), Geoffrey Tréand (75e) et Gaëtan Karlen sur pénalty (86e). Une copie presque parfaite à neuf jours d’affronter le Servette FC dans un derby romand qui s’annonce décisif au Stade de Genève. « Nous ne nous ferons aucun problème sur le dénouement de la rencontre », annonce Nuzzolo, confiant de la qualité technique de son équipe. Revivre également le match en 100 images.

Deux minutes ont suffi à Neuchâtel Xamax FCS pour faire plier le FC Wohlen au Stade de la Maladière (4-2). Grâce à un doublé de Raphaël Nuzzolo (2e et 43e) et deux autres réussites de Steve Lawson (25e) et Samir Ramizi (45e), les Rouges et Noirs n’ont eut (presque) aucun mal à se défaire des hommes de Ranko Jakoljevic, nommé à la tête du club argovien en début de saison en remplacement de Francesco Gabriele. Aussi le nouveau club de Pascal Zuberbühler, entraîneur des gardiens, est à la peine avec une pénible huitième place, à seulement quatre points de la lanterne rouge Winterthur. La prochaine étape pour les Xamaxiens sera au Lipo Park de Schaffhouse. Voir également la galerie photo du match.

Les hommes de Michel Decastel ont tenu bon face au Servette FC. Mené 1-2 pendant 50 minutes, Neuchâtel Xamax FCS est parvenu à renverser la partie grâce à une conclusion de Max Veloso – déviée par Nathan (76e) – et une trouvaille de Samir Ramizi dans les dernières secondes de la rencontre (92e). Grâce à ce succès dans ce qui est le premier derby romand de la saison, Neuchâtel Xamax FCS prend provisoirement seul la tête du championnat de Challenge League. Servette a par ailleurs perdu son invincibilité à la Maladière après 630 minutes jouées sans subir de défaite.

Les hommes de Michel Decastel ont été détrônés dans leur Maladière. Battus sur une réussite de Miguel Castroman (71e), les Xamaxiens n’ont jamais réussi à rendre leur jeu dangereux du côté du jeune Serbe Đorđe Nikolić, prêté par le FC Bâle. Averse au risque pour une bonne partie de la rencontre – 70 minutes – Neuchâtel Xamax est définitivement passé à côté de son choc au sommet, la Challenge League étant désormais conduite par le FC Schaffhouse, encore invaincu (15 points en cinq rencontres). Revivre également la rencontre en 100 images.

Pour son retour à Grenchen, ville qui l’a vue naître, la Uhrencup aura fini par attirer la curiosité des spectateurs venus en nombre (4’117) voir Neuchâtel Xamax FCS défier le champion en titre du Portugal, le SL Benfica. Cette rencontre de prestige, clairement dominée par Benfica, aura nettement permis aux supporters d’apprécier les débuts d’Haris Seferovic avec son nouveau club. L’attaquant suisse n’aurait pas pu rêver mieux comme début puisque pour son premier match il est parvenu à inscrire le but décisif de la rencontre (2-0). Score qui par la même occasion aura permis aux Portugais de l’emporter facilement face à un Neuchâtel Xamax prêt pour initier le championnat vendredi 21 juillet prochain face au FC Aarau.

Neuchâtel Xamax FCS a certifié son statut de seconde puissance du championnat, dominant du bout des doigts le Servette FC (1-0) lors d’un derby romand animé. Les hommes de Michel Decastel n’ont désormais qu’un infime espoir à jouer cette saison en Challenge League: rattraper le FC Zürich, déjà bien apprêté pour son retour dans l’élite. Mais les chances de créer exploit sont infimes.

Devant 4’224 spectateurs ce lundi soir au Stade de la Maladière, Neuchâtel Xamax FCS n’est pas parvenu à se défaire du FC Zürich, pourtant légèrement inférieur lors du premier acte. Les hommes d’Uli Forte ont ensuite pris la mesure du match en signant le 1-0 par Raphael Dwamena, auquel a répondu à bout du souffle Pedro Teixeira en fin de rencontre (87e). Preuve que Xamax peut rivaliser mais avec des moyens physiques peu adaptés, encore. Patience.