Dans une Pontaise garnie (5’774 spectateurs) malgré le chassé-croisé des vacances, le premier derby romand a laissé un goût mi-figue, mi-raisin aux Lausannois, battus 1-0 au Stade de la Pontaise où une victoire locale semble avoir définitivement pris le large. Satisfait de l’envie prodiguée sur le terrain et du parcours entamé depuis le début de la saison, Fabio Celestini ne regrette qu’une seule chose, le déficit de conviction dans les vingt derniers mètres adverses où la défense sédunoise opérait en bloc. Voir également la galerie photo du match.

Avec le Servette FC, c’est comme cela. C’est quand l’attention du public est au plus bas (3’611 personnes au Stade de Genève pour ce derby romand) – à l’improviste – que les Grenat te plantent une pépite venue d’ailleurs. Et quand ce n’est pas Jean-Pierre Nsamé qui s’en fait l’auteur, c’est carrément la défense qui s’en charge. Anthony Sauthier face au FC Zürich (2-1) et Christopher Mfuyi face à Neuchâtel Xamax FCS (1-1). Impressionnant, surprenant.

Le derby romand a été, une nouvelle fois, le théâtre d’un exaltant fair-play dont aussi bien le Président de Neuchâtel Xamax FCS, Christian Binggeli que le vice-Président du Lausanne-Sport, Christian Ballif ont donné le coup d’envoi devant 3’077 spectateurs afin de souhaiter la cordiale « bonne chance » aux Lausannois qui se plieront aux aléas et aux allégresses de la Super League dès juillet prochain. La rencontre, dominée de bout en bout par les hommes de Michel Decastel, a rapidement pris la faveur des Rouges et Noirs. Akolo (33e), Delley (51e) et Doudin (57e) ont offert le scalp du leader à leur équipe pour sa dernière date à domicile de la saison (visionner la galerie photo). Le but d’honneur a été inscrit par Zeqiri qui valide sa deuxième réalisation de l’exercice. Le récit de la rencontre.