La Suissesse de 26 ans a manqué son rendez-vous jeudi soir au Stade de la Pontaise. Lea Sprunger, prête à effacer la contre-performance des Jeux Olympiques de Rio, n’a guère réussi à sauter les obstacles comme elle s’y attendait. Terminée en queue de course avec un chrono qui déborde sur les 56 secondes, la Nyonnaise s’en veut de ne pas avoir corrigé le tir dans ce qui est pour elle, une fin de saison éprouvante. Quant à sa sœur Ellen, engagée au relai 4×100 mètres, arrive au bout de son expérience dans une discipline qu’elle maîtrisait avec ses partenaires Sarah Atcho, Ajla Del Ponte et Salomé Kora.

Lea Sprunger est en passe de disputer une nouvelle édition de « son » meeting, la 41e d’Athletissima. Après un passage mitigé aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, desquels elle a été éliminée pour son cinquième temps dans les séries, la Nyonnaise est prête à se ressaisir sur la piste du stade de la Pontaise jeudi soir. La spécialiste de l’heptathlon helvétique en a d’ailleurs offert un bel avant-goût en conférence de presse ce mercredi matin à Ouchy.