Imelda Gabs, auteure-compositrice-interprète révélée par la Montreux Jazz Academy en 2017, a sorti son premier single « Fallen Angel » en novembre 2020. Illustré par le jeune réalisateur lausannois Dariy Mambetov, le clip vidéo marque un tournant dans la carrière de l’artiste, reconnue également, les années passées, au sein du duo Imelda & Clyde. En attendant le prochain single qui précèdera son futur EP, Imelda assure ne mettre aucun marque-page entre les différents chapitres de sa carrière, et de sa vie.

Se produire sur la scène du Stravinski au MJF sans album et sans site internet, une utopie ? Eux l’ont fait! Le duo formé par Imelda Gabs et Clyde Philipp’s est revenu de cette expérience plus mature que jamais avec un EP en poche et projette également un album studio. Le tandem piano acoustique et batterie a concrétisé des années d’efforts et de joies, bravant les difficultés qui se sont imposées à eux après avoir été propulsés sous les projecteurs de la ville aux palmiers. Nous les avons rencontrés dans la salle Paderewski du casino de Montbenon où ils ont lancé leur première galette Not Alone il y a quelques mois.

Le début de soirée à l’Auditorium Stravinski, en partie inspiré par l’annulation de la tournée européenne d’Emeli Sandé, a vu se produire deux artistes à la soul légère et sentimentale, triturée dans des directions aussi inédites qu’insolites. La jeune Lausannoise de 19 ans, Imelda Gabs, trouvait – en l’absence malheureuse de la chanteuse britannique – sa première occasion de se produire sur la scène première du Montreux Jazz Festival, en première partie de Lianne La Havas. Une surprise qui a d’autant plus conquis le public au style arraché d’une soul gracieuse et élégante interprétée, chacune à sa manière, dans des dispositions diverses mais toutes deux sous le modèle de l’acoustique.