Un voile noir s’abat encore sur la Pontaise. Les hommes de Fabio Celestini ont succombé, une nouvelle fois, sous les coups du FC Saint-Gall (1-4). La défaite, aussi lourde que significative, marque le sceau de la mauvaise santé du club de la capitale olympique depuis la reprise du championnat début février. En manque cruel d’organisation, le LS a quitté la pelouse la tête basse ce samedi soir et entérine encore davantage le risque planant de relégation en Challenge League. L’entraîneur lausannois en est aussi ressorti dépité. Récit.