Le Servette Rugby Club s’est montré, une fois de plus, démonstrateur dans son enceinte de la Praille. Les hommes de Guillaume Boussès ont écarté les Rhodaniens de l’Ovale Reins Amplepuis 127-3, dimanche lors de la sixième journée de la première série du Comité du Lyonnais. Onze joueurs sur vingt-deux sont parvenus à marquer – parmi lesquels, l’arrière de fortune Louis Baudouin s’est porté auteur de six essais – contribuant à la victoire la plus large de leur saison. Chronique.

Le SRC a pris son temps avant de prendre la mesure de l’AS Cours-La-Ville à domicile 57-0. Les hommes de Guillaume Boussès ont dû attendre la demi-heure de jeu avant de parvenir à prendre – légèrement – le large au score avant de maîtriser plus aisément la seconde fraction de jeu, malgré une résistance accrue des Rhônalpins.

Dimanche dernier au Stade de Genève, le nouveau XV servettien a fait le job en battant 90 à 3 le RC Forezien, très nettement inférieur. Ce résultat, étrangement classique depuis deux ans pour le club, pourrait à tout moment altérer la concentration de l’équipe. Pourtant, de la 1ère à la 80e minute, les joueurs sont soudés et appliqués. Un réflexe de pro, comme l’est la structure dans laquelle ils évoluent.

Suspense et surprises : un Bol d’Or Mirabaud exceptionnel a pris fin ce dimanche soir à la Société Nautique de Genève. L’équipage du « Ladycat powered by Spindrift racing » composé par Xavier Revil (barreur), Erwan Israel (tacticien), Fred Moreau, Jacques Guichard, Malo Bessec et Benjamin Amiot a remporté la régate samedi en fin d’après-midi. Une nouvelle défaite pour Alinghi, qui se contente une nouvelle fois de la place de dauphin. Pour le « Challenge Bol de Vermeil », c’est le monocoque « Implant Centre Raffica » qui s’est définitivement adjugé la distinction. En revanche, pour le « Challenge ACVL-SRS », l’« Ardizio » de Dominique Wavre a été devancé par un autre TCF1, le « Triumvirat » du barreur Yves Tournier. Nos propos conclusifs de ce riche Bol d’Or.

« Due Grandi Giocatori », voilà ce que sont Étienne Maître et Félix Landis, membres du groupe genevois Lipka. Unis dans un projet commun, les deux artistes ont sorti, le 3 juin 2016, leur nouvel album intitulé « Grande Giocatore » et ambitionnent désormais d’étendre leur hétérodoxie musicale hors des limites genevoises. leMultimedia.info a rencontré le duo prometteur qui nous propose un voyage pour le moins insolite.

Les jours de match, William Grand-Pierre longe encore les terrains des Cherpines ou du Stade de Genève. À bientôt 80 ans ans, l’ex-éducateur livre ses mémoires de plus de trente ans à l’école de rugby de Genève. Ses aventures au ballon ovale ont directement touché sa vie de famille, puisque son fils Laurent a joué pour la sélection suisse. Si le rugby suisse fait partie de son cœur, il regrette son intimité et la fébrilité des médias pour raconter son histoire. Comme lors de notre rencontre avec Vincent Ducros en octobre dernier, voici la parole d’un éducateur qui a contribué à transmettre le rugby à ceux, qui, une fois fidélisés, en feront sa publicité d’eux-mêmes toute leur vie : les enfants.