Devant 4’224 spectateurs ce lundi soir au Stade de la Maladière, Neuchâtel Xamax FCS n’est pas parvenu à se défaire du FC Zürich, pourtant légèrement inférieur lors du premier acte. Les hommes d’Uli Forte ont ensuite pris la mesure du match en signant le 1-0 par Raphael Dwamena, auquel a répondu à bout du souffle Pedro Teixeira en fin de rencontre (87e). Preuve que Xamax peut rivaliser mais avec des moyens physiques peu adaptés, encore. Patience.

Avec son entraîneur principal, Michel Decastel, dans les tribunes, Neuchâtel Xamax n’a pas manqué d’assurer l’essentiel face au FC Wil au Stade de la Maladière, grâce à des réussites de Nimani (17e), Doudin (57e) et Teixeira (64e). Mais les Rouges et Noirs ont déjà habitué leur public à mieux, à l’image d’un Laurent Walthert plus brouillon qu’à son habitude. La course à la promotion continue du côté de Neuchâtel.

De canton en canton, le verdoyant n’en finit pas d’emplir les vallées suisses. Et pour cause, c’est bien face à 3’316 spectateurs, que Neuchâtel Xamax FCS parvient à venir à bout au forcing d’un FC Wil en surplomb (3-2). Retour sur cinq faits de match qui ont marqué cette victoire qui alloue aux hommes de Michel Decastel d’occuper la seconde place de Challenge League, derrière l’incontournable FC Zürich.