Du Tollcross International Swimming Centre, Glasgow (Écosse)

Les Championnats Européens permettent aux athlètes de se confronter aux meilleurs sportif du continent dans la lutte au podium. Si la compétition offre complicité et émulations à des athlètes provenant de pays et de culture différentes, ces championnats de Glasgow offrent également le même processus de partage aux journalistes. Idées, visions et théories divergentes sur la natation, les façons de pensées peuvent varier selon les nations. Nous avons ainsi profité de cette occasion pour aller rencontrer le consultant phare de France Télévisions, Florent Manaudou.

Du Tollcross International Swimming Centre, Glasgow (Écosse)

La France de la natation revit sous les victoires de leurs nageurs. Sur les relais, la moisson de médailles est d’autant plus satisfaisante qu’elle assure la bonne dynamique des Français en équipe. Six médailles remportées avant la dernière journée de compétition au Tollcross International Swimming Centre de Glasgow, en attente (peut-être) d’une septième jeudi après-midi lors des finales du 4x100m quatre nage féminin, avec leur atout meilleur: Charlotte Bonnet qui est l’athlète de la délégation tricolore à avoir engrangé le plus de médailles dans ces Européens.

Du Tollcross International Swimming Centre, Glasgow (Écosse)

Les médias et les journaux ont tendance à glorifier les exploits des sportifs et à les narrer comme étant des exploits individuels. Si seul le nom du sportif reste à jamais gravé dans les livres d’histoires, l’athlète ne part pas seul à la conquête des médailles et des titres mais avec la précieuse expertise d’un homme de l’ombre : l’entraîneur. Entraîneur phare de la natation française et internationale, Fabrice Pellerin est un maître dans l’art de sublimer un nageur en champion international. Après avoir amené notamment Yannick Agnel et Camille Muffat sur le toit de l’olympe aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, c’est aujourd’hui au tour de Charlotte Bonnet et Jérémy Desplanches de bénéficier de ses méthodes pour arriver à leur objectif : le titre aux Championnats d’Europe. Calme et réfléchi, le chef d’orchestre de l’Olympique Nice Natation nous a raconté avec sincérité son ressenti sur le triomphe de Jérémy Desplanches.

De Rive Gauche, Paris (France)

Le communiqué de la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) communique une information pressentie depuis samedi soir à Charléty: le sprinteur Christophe Lemaître est forfait pour les Championnats d’Europe de Berlin (du 7 au 12 août prochains). Le starter tricolore a été victime d’une déchirure musculaire à la cuisse droite lors de son 100 mètres B au Meeting de Paris. De mauvaise augure pour l’athlète de 28 ans, dont la blessure intervient à moins d’une semaine des Championnats de France à Albi (du 6 au 8 juillet).

Du Stade Charléty, Paris (France)

Devant 16’535 spectateurs, le stade Charléty a vibré au rythme de “ses” Français. Il y eut le récital de Kevin Mayer au triathlon (saut en longueur, poids et 110m haies), il y eut la performance en demi-teinte de Renaud Lavillenie (5,84m) à la perche; sans jambes mais avec le plaisir de concourir dans “son” Meeting international de Paris, il y eut également Jimmy Vicaut, deuxième des 100m derrière l’intenable Américain Ronnie Baker, meilleure performance mondiale de l’année, et puis il y eut aussi Pierre-Ambroise Bosse. Le champion du monde des 800 mètres de Londres aura comme beaucoup, encore énormément d’ajustements pour tenir la distance. « Le Meeting de Paris laisse toujours un bon souvenir. Le public français est très gentil avec nous », confiait-il alors.

De Rive Gauche, Paris (France)

Rencontres insolites à la journée de la presse du Meeting de Paris. D’habitude inconnus au bataillon de la Ligue de Diamant, les athlètes issus du monde des épreuves combinées font rarement leur apparition sur le perron de la compétition. Le décathlonien tricolore Kevin Mayer et l’heptathlonienne belge Nafissatou Thiam font ensemble une apparition remarquée au Marriot Hotel de Rive Gauche à Paris. Si le Français a déjà concouru à un triathlon l’année passée dans le cadre du même meeting, délocalisé pour la première fois du Stade de France vers le 14e arrondissement, la Wallonne, quant à elle, en sera à sa première Diamond League en carrière. Elle y affrontera nulle autre que Mariya Lasitskene sur son sautoir de la hauteur. Focus.

Après quatre albums (entre 2008 et 2017) et plusieurs expériences passées au plus près des ethnies aux quatre coins du monde en solitaire, Youri Defrance revient sur scène accompagné. Il a foulé les planches du neuvième Blues Rules Crissier Festival avec Robin Vassy, un artiste qui a, lui aussi, beaucoup voyagé par le passé. La collaboration est jeune d’une année mais elle est déjà très prometteuse.

Thomas Ford est Britannique. Il nous vient du sud-ouest de l’île, des Cornouailles mais sa musique puise plus dans le blues de tradition américain; le Delta blues du Mississippi. Une contrée du sud des États-Unis qu’il n’a pourtant jamais visitée et dont il n’a jamais rencontré le moindre bluesman du coin. Jamais avant vendredi. Sa présence au neuvième Blues Rules Crissier Festival lui fut une grande première, dans tous les sens du terme. Le rencontrer, c’est comprendre sa philosophie…