La situation est éminemment meilleure pour les Rouges et Noirs qui trouvent le point du match nul face au Servette FC lors du troisième et avant-dernier derby romand au sommet de la Challenge League ce lundi soir au Stade de la Maladière (1-1). Avec onze unités d’avance, les hommes de Michel Decastel maintiennent leur destin en leurs pleines main pour les 15 dernières rencontres encore à disputer dans le présent exercice. Si les mauvaises surprises sont encore possibles, la tendance se dessine déjà passablement pour la présidence de Neuchâtel Xamax FCS qui avouait déjà avoir « trois orteils en Super League ». Mais le championnat n’est pas encore terminé, rappellera prudent Michel Decastel.

Lundi, Neuchâtel Xamax joue sa promotion en Raiffeisen Super League. Les hommes de Michel Decastel vont certainement jouer le match au sommet le plus important qu’ils n’aient jamais disputé. Lors des sept dernières confrontations directes, les Rouges et Noirs n’ont jamais concédé la moindre défaite au Servette FC. Mais les Grenat ont des ressources… à commencer par une grandissime envie de revanche. « Servette est la meilleure défense du championnat mais a aussi connu plusieurs passages à vide », Michel Decastel.

Défaits 2-1 face au FC Lucerne samedi dernier, les Lausannois ont rapidement été déstabilisés face aux Young Boys ce dimanche après-midi. Les hommes de Fabio Celestini n’ont pu que contempler la supériorité des Bernois au terme d’une rencontre qui laisse encore entrevoir les nombreuses difficultés tactiques et techniques des Bleus et Blancs. Malgré leur détermination maintenue tout au long de la rencontre, les Lausannois se sont finalement inclinés sur le score de 4-1 à la Pontaise (4’200 spectateurs). Le LS chute à la huitième place du classement, à huit points du FC Sion, bon dernier.

La déferlante rouge et noire n’est pas prête de s’arrêter. Les hommes de Michel Decastel se sont imposés avec autorité face au FC Aarau au Stade de la Maladière (3-1) vendredi soir en ouverture de la 20e journée de Challenge League. Cette journée verra aussi s’opposer, lundi soir, le match au sommet entre le FC Schaffhouse et le Servette FC au Lipo Park. Décisive autant que précoce, le championnat – et la promotion en Super League – se joue sans doute en ces heures. Et Neuchâtel Xamax FCS est plus que jamais l’équipe favoritissima.

Après le rachat du club par le groupe INEOS et un mercato mouvementé du côté lausannois avec les arrivées dans l’équipe de Simone Rapp, comeilleur buteur du championnat, Alexander Fransson et Enzo Zidane, fils de Zinédine, c’était au tour de la direction sportive du club de se refaire une santé. Afin de poursuivre son projet révolutionnaire mené par le président David Thompson, le FC Lausanne-Sport s’est offert les services du tacticien et sélectionneur M20 de l’Équipe de Suisse, Pablo Iglesias. Au court d’une brève conférence de presse, les deux hommes en ont profité pour détailler devant la presse le nouvel organigramme du club ainsi que le cahier des charges du nouveau directeur sportif.

Neuchâtel Xamax FCS a réussi sa sortie. Pour la dernière de l’année 2017, les hommes de Michel Decastel ont battu le FC Winterthur 2-1 au Stade de la Maladière, tirant profit d’une première période inspirante. Puis, la neige est tombée et a voilé l’enceinte (pleine de 2’180 spectateurs) d’un épais rideau blanc qui a valu à plusieurs reprises l’interruption de la partie. Il n’en reste que Neuchâtel Xamax est sacré champion d’hiver de la Challenge League et compte (temporairement) 11 points d’avance sur le Servette FC au vendredi soir. Le récit de la rencontre.

À la Pontaise, la “malédiction” s’alimente dans un vent tristement glacial. Sur un terrain à la limite du gel, le FC Lausanne-Sport s’est lourdement incliné face au FC Bâle (1-4). Incapables de produire le moindre jeu, les Vaudois ont logiquement subi la loi des hommes de Raphaël Wicky, lequel prépare déjà un déplacement périlleux, tout autant que capital à Lisbonne dès demain. Au lendemain d’une défaite face au FC Lausanne-Sport au Joggeli (1-2), le FC Bâle avait mal entamé sa campagne européenne à Old Trafford [0-3]. Dès lors, suite à cette large victoire emportée des Plaines-du-Loup, les Rhénans peuvent nourrir l’espoir de la clôturer de la meilleures des manières possible.

Neuchâtel Xamax FCS s’est défait – avec beaucoup de patience – du FC Wil ce samedi soir au Stade de la Maladière (3-1) sur des buts du trio offensif: Raphaël Nuzzolo (65e), Geoffrey Tréand (75e) et Gaëtan Karlen sur pénalty (86e). Une copie presque parfaite à neuf jours d’affronter le Servette FC dans un derby romand qui s’annonce décisif au Stade de Genève. « Nous ne nous ferons aucun problème sur le dénouement de la rencontre », annonce Nuzzolo, confiant de la qualité technique de son équipe. Revivre également le match en 100 images.