La Suisse a effacé ses deux contre-performances du mois de mars. Face à la Belgique, elle séduit mais ce n’est pas assez pour s’imposer (1-2, lire l’article). Johan Djourou appelle au maintien de la concentration et au travail assidu pour espérer passer un été fructueux en France pour l’Euro 2016. Interview avec le pilier de la défense centrale suisse au terme de la rencontre du Stade de Genève.

La Suisse perd son troisième match amical mais rien ne converge avec la léthargie du mois de mars. Malgré les buts de Romelu Lukaku (34e) et Kevin De Bruyne (83e), en réponse à l’ouverture du score de Blerim Dzemaili (31e), les hommes de Vladimir Petkovic ont séduit par leur volontarisme et leurs envolées percutantes. La Nati a toutefois été réduite à dix suite à l’expulsion de Haris Seferovic à la 81e pour protestations injurieuses envers l’arbitre italien Mazzoleni.

De Wembley, Londres (Angleterre)

C’est avec ces mots que Stephan Lichtsteiner a communiqué sa déception au micro de leMultimedia.info après la défaite de la Nati en Angleterre. Imprécision et désorganisation défensive ont eu raison d’une Suisse peu inspirée. Le latéral droit de la Juventus ne se veut, en revanche, pas être pessimiste pour autant. Retour sur l’épisode Wembley.

De Wembley, Londres (Angleterre)

L’équipe de Suisse, après avoir complètement renversé la vapeur au Parc Saint-Jacques de Bâle face à la Slovénie (3-2), s’envole à Wembley pour tenter de conclure sa campagne pour l’Euro 2016 grâce à une victoire face aux Anglais de Roy Hodgson. La tâche s’annonce ardue mais pas insurmontable… mais il va falloir combler encore quelques lacunes.