Le monde du Gaming voit croître sa communauté de fidèles de jour en jour. 24 heures après l’annonce de la création du Servette Geneva eSports au Stade de Genève (lire l’article), les affaires s’intensifient à moins de 150 jours de l’ouverture de la deuxième Geneva Gaming Convention (GGC) les 22, 23 et 24 septembre 2017 à Palexpo. On discute ambitions avec le vice-président de l’événement, Adrien Martinoli.

Le Servette Geneva eSport voit le jour à Genève. La structure du sport électronique suit la vague lancée par plusieurs clubs européens, dont Schalke 04 et le Paris Saint-Germain, et souhaite à son tour promouvoir la pratique du sport électronique en Suisse. Ayant d’ores et déjà adhéré aux fédérations cantonale genevoise et suisse, le nouveau club constitué collabore maintenant avec la Geneva Gaming Convention (GGC) pour asseoir la maigre popularité du genre dans la région. Le point en conférence de presse mardi matin au Stade de Genève. Lire également l’interview à Adrien Martinoli, vice-président de la GGC.

Alexandre “Sherkan” Jaumin est, à l’heure actuelle, l’unique représentant de l’équipe FIFA du nouveau club Lausanne-Sport eSports avec son manager David Backner. Accommodé au jeu virtuel de football depuis la version 2007, le jeune prodige du joystick cueille ici l’occasion d’intégrer un nouvelle structure qui lui permettra sans doute de travailler davantage sa technique, manette à la main. Invité à la conférence de presse de lancement du nouveau club de la marque Lausanne-Sport, qui a avalé l’ancien Qualitas Helvetica, Alexandre Jaumin est revenu pour leMultimedia.info sur les opportunités offertes au sein de la nouvelle structure. Lire aussi: Le Lausanne-Sport se lance dans l’eSport.

Dans le but d’élargir sa structure et son influence auprès d’un public nouveau et surtout plus jeune, la marque du Lausanne-Sport s’étend aussi au sport électronique, trois semaines après que Servette ait également annoncé la création d’une équipe (Servette Geneva eSports, SGE). Le point en conférence de presse à la Pontaise. Lire aussi: Servette étend également sa marque à l’eSport.