En LNF-B, les projets évoluent à leur rythme. À Avusy, ce week-end, avait lieu le tout premier derby genevois entre deux équipes féminines de rugby. Une première pourtant quelque peu gâchée par un forfait technique imposé aux Switzers pour un oubli de demande de surclassement pour la jeune joueuse Talya De Cleene (16 ans), auteure par ailleurs de trois essais au stade communal d’Athénaz samedi après-midi. Avusy qui avait alors concédé le match sur un lourd score de 0-63, prend alors les quatre points de la victoire, plus un bonus (30-0). Une décision qui, si elle paraît juste, manque quelque peu de subtilité selon le Président de l’ACGR et entraîneur des Geneva Switzers Gianni Di Martino. Cela n’empêche – pourtant – que les deux clubs poursuivent leur objectif (commun): faire évoluer le rugby féminin tout autant que le niveau de la LNF-B. Et ils y parviennent non sans un certain brio.

De l'A. Le Coq Arena, Tallinn (Estonie)

À l’occasion de la Super Coupe de l’UEFA, Tallinn accueillait pour la première fois une finale entre clubs européens. Ce ne fut pas une finale comme les autres; derby entre deux clubs d’une même ville, Madrid. Après s’être disputé la gloire lors de l’UEFA Champions League en 2014 et 2016, ce fut au tour de l’Atlético de Madrid de l’emporter sur son grand rival, le Real Madrid (2-2 ; 2-4 ap).

Après sa victoire 190 contre le GC Zürich, le Lausanne Université Club est victorieux 33 à 18 de ses camarades du Stade Lausanne. Bonus à la clé, il se classe premier de la LNA, au coude à coude avec Nyon avant que Genève Plan-Les-Ouates joue aujourd’hui à Zurich. « Je suis content de nos essais, tous bien construits », se satisfait Didier Vasseur, entraîneur du LUC. Pour le Stade qui rentrait en compétition sans son équipe type, l’addition a été salée.

« On a moins travaillé sur le physique que sur le ballon« ; Fabio Celestini résume ainsi l’entre-deux tours. Bien lui en a fait; le FC Lausanne-Sport s’impose pour son premier match du second tour de championnat en dominant le FC Le Mont 2-1. Actions insolites, gestes techniques réussis et esprit compétitif… Les Lausannois sont d’ores et déjà (r)entrés dans la compétition. Chronique d’un derby de reprise. Voir également notre galerie photo.

Final fou à la Pontaise ! Le FC Lausanne-Sport a cru pouvoir renverser la vapeur en fin de rencontre face à Neuchâtel Xamax FCS mais le courage des rouges et noirs a primé sur les forces ralenties des Lausannois. Si Hélios Sessolo (50e) et Jocelyn Roux (90e+6) ont temporairement redonné espoir aux siens, le final à la Pontaise est sans appel. Le LS s’incline à nouveau en derby (2-3). Analyse.

Final fou à la Pontaise ! Neuchâtel Xamax FCS domine, pour la seconde fois, le FC Lausanne-Sport (2-3). À Lausanne, les hommes de Michel Decastel ont fourni une belle preuve d’un collectif soudé et performant, condamnant ainsi une timidité lausannoise inhabituelle depuis le début de saison. Doudin (43e), sur pénalty et Mveng (63e et 90e+4) ont inscrit les réussites neuchâteloises. Focus.

Au stade de la Pontaise, le FC Lausanne-Sport a partagé les points avec son rival du Mont lors de la 14e journée de la Brack.ch Challenge League. Si ce résultat marque un coup de frein à la bonne lancée des Lausannois, celui-ci fait également les bons comptes du FC Le Mont qui assoit faiblement son avance par rapport au siège de relégable. Focus.