À quelques jours de la 43e édition d’Athletissima, Julien Wanders se sent prêt à chasser ses démons sur la piste du stade de la Pontaise. Contraint à l’abandon, il y a un an, le fondeur du Stade Genève a une revanche à prendre sur lui-même sur le cendré des Plaines-du-Loup. Son année d’entraînement et de mise en route aura été riche et probante sur les parcours entre Iten, au Kenya, Saint-Moritz et sa ville Genève. Ses résultats en compétition, pourtant, à Oordegem, Oslo ou encore au meeting CITIUS de Berne, ne lui procurent pas autant de satisfaction.

Athletissima offrira, comme à l’accoutumée, son lot de surprises et de compétition entre athlètes de haute renommée. C’est ainsi que le 41e meeting de Lausanne rendra une attention toute particulière pour ce qui sera pour beaucoup la première sortie post-Jeux Olympiques. Au scan à moins de 24 heures du début de la compétition, la fraîche épreuve des 1000 mètres et l’illustre saut à la perche.