Passée par la HES-SO où elle a suivi un bachelor en travail social, la rapeuse KT Gorique a nivelé sa passion pour la musique hip-hop à son goût prononcé pour l’étude des civilisations et des traditions indigènes africaines. Ses origines ivoiriennes et italiennes viennent par ailleurs contrebalancer une vie passée entre les trois coins du monde les plus significatifs à ses yeux. Née à Abidjan en 1991, puis arrivée à Martigny (VS) en 2003 avant de remporter plusieurs prix dans le rap (en 2012) et dans le cinéma (en 2019) à New-York, la jeune musicienne vaut parfaitement son surnom de couteau suisse mais aussi celui d’enfant du monde. Ses expériences les plus abouties, elle les raconte dans son dernier album Akwaba sorti en plein confinement, fin 2020. L’occasion d’en savoir un peu plus sur elle.

L’Équipe de Suisse a fièrement combattu au centre sportif de Vessy à l’occasion d’un match amical tenu face à la Côte d’Ivoire. Quelque 365 jours après avoir battu ces mêmes Éléphants 30-27 au Stade Marius Berthet à Hermance, dans un contexte parfaitement similaire – à en omettre le synthétique flambant neuf de Vessy –, les hommes d’Olivier Nier ne sont, cette fois, pas parvenus à débloquer un résultat campé plus d’une mi-temps durant sur un décharné 6-6. Mais cette rencontre permit à tout Genevois présent aux alentours du terrain de connaître une histoire plus profonde du rugby international; la Côte d’Ivoire est une nation simple et déterminée, dont les objectifs se révèlent relevés pour les prochains mois. De leur sélectionneur Edgar Babou (48 ans) à leur emblématique trois-quart Silvère Tian (38 ans) – ancien joueur d’Olivier Nier à Oyonnax –, la communauté ivoirienne présente en Suisse ce week-end ne fut rien d’autre, en réalité, qu’une séance de retrouvailles entre anciennes connaissances. Le récit vaut le détour.

Celle qui a commencé l’athlétisme que très tard après avoir entamé une très courte expérience dans le football dans sa jeunesse dans la banlieue d’Abidjan, Marie-Josée Ta Lou (1,59m pour 50kg) a, à son tour, enfoncé au nom de l’entière Côte d’Ivoire la porte du cercle mondial de l’athlétisme, dans la lignée des performances déjà accomplies par sa compatriote Murielle Ahouré (31 ans) il y a quelques années, médaillée d’argent des Mondiaux de Moscou en 2013. Nul doute, au sprint avec Ta Lou et Ahouré, c’est l’Afrique qui vient taper à la porte du continent américain. L’aînée des deux a remporté sa première Diamond League sur les 100 mètres à Zürich, luttant contre un vent légèrement défavorable (-0,5m/s) alors que Ta Lou a dû, une nouvelle fois, se contenter d’une troisième place. La Suissesse Mujinga Kambundji a, quant à elle, terminé 4e (encore!) devant Dafne Schippers.

Du Stade Marius Berthet, Chens-sur-Léman (France)

L’Équipe de Suisse de rugby a donné de belles satisfactions à ses supporters à Hermance. Les hommes d’Olivier Nier se sont imposés avec caractère 30-27 face à la Côte d’Ivoire, forte pourtant d’individualités évoluant au haut niveau en France. À quelques jours de s’envoler au Portugal pour la poursuite de l’Europe Trophy, le XV de l’Edelweiss s’est rassuré à la fois sur sa capacité à résister mais aussi à intégrer nombre de nouvelles recrues, qui se sont par ailleurs révélées pour certaines.