La cinéaste Kathryn Bigelow signe son retour, après les blockbusters Démineurs (2008) et Zero Dark Thirty (2012), avec un film à l’actualité brûlante : Detroit. Basé sur un fait divers sordide durant les émeutes raciales de l’été 1967 au cœur de la ville éponyme, le long-métrage résonne particulièrement avec les tensions identitaires américaines actuelles. Immersion (incomplète) dans un chaos, loin d’appartenir à une époque révolue. Le film sort le 11 octobre 2017 dans les salles suisses.

Culinaires, cinématographiques ou visuels, les arts ont de nouvelles formes et sont moins hiérarchisés entre eux tant ils sont accessibles et critiquables par tous. Autrefois dominés par la littérature, l’architecture, le théâtre et la peinture dans les pays du Vieux Monde, l’art s’est démultiplié en art conceptuel (le surréalisme), cinématographique, de performance (sport, happening) et également graphique (le fanart, le dessin animé). Aujourd’hui, de nombreuses séries se positionnent comme art de raconter et émouvoir, dans un genre d’interprétation d’une très longue durée sur des thématiques historiques ou actuelles. Raconter n’a jamais été aussi vivant et réaliste.