Anohni, ex Antony and the Johnson, a ouvert le bal à l’Auditorium Stravinski en ce vendredi premier juillet. Un concert émouvant et empreint de sens. En compagnie de nombreuses figures à l’instar de Naomi Campbell, Shirin Neshat, Vanessa Aspillaga ou encore Nola Ngalangka Taylor – qui a conclu le set sur un monologue bouleversant – l’artiste transgenre a été fidèle à lui-même cassant les codes et détruisant les barrières du politiquement admis. Notre découverte de la 50e édition du Montreux Jazz Festival.