Les Suisses ont été présents à l’occasion du 42e meeting d’Athletissima jeudi soir à la Pontaise. À Lausanne, Sarah Atcho et Mujinga Kambundji se sont satisfaites de leur chrono face aux meilleurs coureuses mondiales aux 200 mètres, Selina Büchel a connu un baisse de régime aux 800 mètres, alors que l’espoir genevois Julien Wanders a été contraint d’abandonner aux 5000 mètres. Autre résultat, très encourageant, la victoire et le record national détrôné au 4 x 100 mètres féminin en bout de meeting.

Une année après sa décevante prestation sur la piste du Stade de la Pontaise et une dernière place mal négociée d’entrée de course, Léa Sprunger retrouve Athletissima avec un état d’esprit nettement meilleur. Après un début de saison enrichissant tant sur les 300 mètres d’entraînement que sur les 400 mètres plat, distance sur laquelle elle a décroché la meilleure performance nationale dimanche, la Vaudoise sent pouvoir accomplir une course satisfaisante sur le tapis des Plaines-du-Loup sur 400 mètres haies. Une performance qui devrait pouvoir appréhender un temps en-dessous des 54 secondes dans un futur proche: « J’ai les jambes pour mais il faut m’avoir des conditions particulières réunies. Mais j’ai de grandes chances d’y parvenir, sinon cette saison, la prochaine », avouait-elle en conférence de presse 24 heures avant le meeting. Interview.

Lea Sprunger est en passe de disputer une nouvelle édition de « son » meeting, la 41e d’Athletissima. Après un passage mitigé aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, desquels elle a été éliminée pour son cinquième temps dans les séries, la Nyonnaise est prête à se ressaisir sur la piste du stade de la Pontaise jeudi soir. La spécialiste de l’heptathlon helvétique en a d’ailleurs offert un bel avant-goût en conférence de presse ce mercredi matin à Ouchy.