GER-SUI_3

« De l’extérieur, on vit le match différemment que sur le terrain. Nous sommes tous restés très concentrés sur notre jeu sans ne jamais nous laisser distraire par l’adversaire ou l’enjeu. C’est en sortant [ndlr, à la 75e minute] – une fois que tout s’est relâché  – que j’ai commencé à stresser pour l’équipe », raconte toujours Liam Kavanagh, repositionné sur l’aile à Heidelberg, lui qui est surtout arrière dans son club de Servette en Fédérale 3. © leMultimedia.info / Oreste Di Cristino [Heidelberg]