Catégorie : Rugby Féminin

Lire la Suite

À Avusy, un derby formateur pour le rugby féminin suisse

En LNF-B, les projets évoluent à leur rythme. À Avusy, ce week-end, avait lieu le tout premier derby genevois entre deux équipes féminines de rugby. Une première pourtant quelque peu gâchée par un forfait technique imposé aux Switzers pour un oubli de demande de surclassement pour la jeune joueuse Talya De Cleene (16 ans), auteure par ailleurs de trois essais au stade communal d’Athénaz samedi après-midi. Avusy qui avait alors concédé le match sur un lourd score de 0-63, prend alors les quatre points de la victoire, plus un bonus (30-0). Une décision qui, si elle paraît juste, manque quelque peu de subtilité selon le Président de l’ACGR et entraîneur des Geneva Switzers Gianni Di Martino. Cela n’empêche – pourtant – que les deux clubs poursuivent leur objectif (commun): faire évoluer le rugby féminin tout autant que le niveau de la LNF-B. Et ils y parviennent non sans un certain brio.

Carton plein pour le CERN Rugby Day !

Ce samedi 22 septembre, le vétuste Stade des Serves de Saint-Genis Pouilly accueillait pas moins de trois matches. À 12h30, la réserve masculine en Excellence A, suivie à 14h par les féminines en LNF-A, jusqu’à l’entrée en lice de l’équipe première à 16h en LNA. Trois matches et autant de victoires pour une journée très ensoleillée pour le club ; au propre comme au figuré.

Les Wildcats surclassent la lanterne rouge Wintherthur (93-0)

Les Cernoises n’ont pas fait dans la dentelle samedi sur le terrain des Sèvres. Elles ont battu la lanterne rouge Winterthur 93-0. Il fallait réagir. C’est chose faite, et avec la manière. Après une défaite rageante la semaine passée contre les Berne Redzones (15-19), les joueuses du CERN Rugby Club ont montré qu’elles méritaient bien leur place tout en haut du classement de Ligue nationale A.

Lire la Suite

Switzers, des jeunes filles en quête de maturité

Gianni Di Martino, entraîneur des Switzers et Président de l’ACGR, avait le sourire samedi après-midi, quelques minutes après la fin du match entre son équipe et Bâle. Non pas pour le résultat du match, terminé 10-72 en faveur des Alémaniques, mais pour l’esprit démontré sur le pré de Vessy. Avec des jeunes filles, 15, dont la plupart étaient âgées de moins de 18 ans, les Switzers ont montré la voie au dépassement, tant mental que physique.