Le rugby à 7 va prendre une nouvelle tournure en Suisse après le titre européen des M18 de l’Edelweiss en deuxième division de l’Europe Trophy à Esztergom en Hongrie le 2 septembre dernier. Le club de LNA de Stade Lausanne a déjà pris une décision unanime entre son président Andrew Cummins, son entraîneur Mario Bucciarelli et son vice-Président André Pharaony de développer leur propre équipe de rugby à 7 à Lausanne. L’entreprise souhaite un vent d’émulation parmi les autres clubs de première division en Suisse. « Lausanne est la capitale olympique et le rugby à 7 est depuis quelques années un sport olympique. C’est l’occasion idéale d’en parler », assure alors le Président de l’ERL (École de Rugby de Lausanne), André Pharaony qui est aussi joueur dans la première équipe de Stade Lausanne. « Si plusieurs clubs se réunissent pour mettre en place un championnat de rugby à 7, cela veut dire que l’on va dans le bon sens », assure alors de son côté Jérôme Goudet, responsable de la Commission Technique de la Jeunesse (CTJ) à la FSR.

Stade Lausanne a vaillamment combattu lors de son premier match de la nouvelle saison de LNA à domicile. Les hommes de l’entraîneur italien Mario Bucciarelli se sont inclinés face aux Grasshopper de Zürich 7-38 après avoir notamment mené 7-0, puis 7-3 jusqu’à la première demi-heure. Les Stadistes ont perdu leur concentration et leurs nerfs en deuxième période. Pourtant, Stade Lausanne peut compter sur son excellente formation, le club appartient notamment aux trois formations lausannoises alimentées par l’École de Rugby de Lausanne (ERL) et compte, depuis cet été, l’arrivée d’une entière (très jeune) génération prête à se faire valoir sur les terrains de l’Excellence A et de LNA. « C’est encore une année de transition mais cette formation esquisse de très belles promesses d’avenir », assure alors Jérôme Goudet, président de la Commission Technique de la Jeunesse (CTJ) à la FSR et père d’Axel et Oscar, tous deux stadistes de la première heure.

C’est une métamorphose. Le Servette Rugby Club (2.0), l’équipe même qui sera à la révélation de la prochaine division pré-fédérale française, a étrenné nombre de ses nouvelles recrues au Stade de Genève samedi soir à l’occasion du Trophée des Champions. Face au champion de LNA suisse, Genève Plan-les-Ouates, le XV Grenat n’a daigné laisser aucun espoir à ses adversaires, le renversant durement 101-0 à l’aide notoire de leur nouvelles figures, transférées pour beaucoup des Fédérale 1 et 2 et même de Pro D2! « Sportivement, le Servette Rugby Club a passé un cap, c’est indéniable. » C’est avant tout étourdissant.

Genève marche sur l’eau à Nyon. Avec trois représentants genevois dans les finales de LNA masculine et féminine, le canton du bout du lac a amassé les deux titres nationaux au Stade de Colovray à Nyon, dimanche après-midi. Après une saison comble, les Cern Wildcats se sont adjugées, au gré de l’histoire, un nouveau titre de championnes de Suisse, 12 ans après leur dernier en 2006. Derrière, dans une finale plate débutée à 16 heures, les Chevaliers de Genève Plan-les-Ouates ont battu leurs voisins d’Hermance 20-10. Une saison compliquée pour GePLO qui ne s’attendait pas forcément à arriver au titre après un début de saison très compliqué, lors duquel ils avaient même été éliminés de la Coupe de Suisse par… Hermance justement. Notre récit de la journée.

Les Chevaliers de Plan-les-Ouates ont réussi une grande performance – défensive surtout – ce samedi après-midi dans leur stade des Cherpines. Les hommes d’Éric Andreu ont battu les leaders Grasshopper 25-22 lors du premier match au sommet de l’année 2018. Une défaite des Sauterelles qui peut relancer encore plus le championnat, d’autant plus que le RC Nyon a l’occasion de se (re)porter en seconde position lors de son match de dimanche face au CERN à Colovray. Les quatre places qualificatives pour les playoffs seront chères et les écarts se tiennent dans un mouchoir de poche. Focus.

Les hommes d’Éric Andreu ont pleinement réussi leur match au sommet face au RC Nyon samedi après-midi au Centre Sportif des Cherpines. Prenant les devants assez tôt dans la rencontre, grâce aussi à la bonne forme de leur ailier Olivier Von der Weid (3 essais), les Chevaliers ont ensuite parfaitement gardé le cap pour dominer les Pirates 40-20. Pour le RC Nyon et son entraîneur Patrice Philippe, il s’agit de la première défaite de la saison après cinq journées de championnat. Avec les succès à Lausanne de Grasshopper (contre Stade Lausanne, 20-9) et de Hermance (contre le LUC, 19-17), la LNA promet grand suspense. Voir également la galerie photo de 100 images de la rencontre.

Quelques minutes après la victoire de sa deuxième équipe en Excellence A face à Stade Lausanne (51-0), les Chevaliers de Genève Plan-les-Ouates ont dominé l’équipe première de leurs adversaires du jour 66-7 au centre sportif des Cherpines, déboisé de quelques spectateurs à cause d’une météo peu avantageuse. Mais rien n’enlève à la fête; les hommes d’Éric Andreu ont vécu leur première victoire de la saison, six jours après s’être fait surprendre à Zürich face à Grasshopper (29-23). Stade Lausanne – qui enregistre plusieurs arrivées cet été – est, quant à lui, en pleine croissance dans un championnat qu’il entame avec une confiance générale, bien que ponctuée par quelques incertitudes