Du Stade Marius Berthet, Chens-sur-Léman (France)

On la coupe court; Hermance ne figurera pas à l’affiche de la finale de LNA dimanche à Nyon. Le club de région a été certes vaillant mais finalement battu 41-38 au terme de séances de prolongation en demi-finale face au RC Nyon, après avoir conclu le temps réglementaire sur le score de 26-26 à Colovray. Le tout comme un symbole de puissance imparfait. Grande équipe d’expérience, les Dragons devront encore maturer pour une meilleure endurance qui englobera – à terme également – une école de rugby renforcée dans cette région reculée de Genève, à la frontière directe avec la France.

Du Stadio Olimpico, Rome (Italie)

Lea Sprunger a repris ce jeudi la compétition en extérieur. Après une inflammation à un nerf lombaire qui lui a contraint de déclarer forfait pour le meeting de Oordegem (Belgique) fin mai, elle s’est classée mauvaise 9e des 400 mètres haies du meeting Golden Gala Pietro Mennea de Rome, comptant pour la quatrième étape de la Diamond League. Peu rassurée jeudi soir – notamment dans le retard de préparation concédé à ses adversaires –, la Nyonnaise planifiera rigoureusement ses prochaines sessions entre Lausanne et Arnhem. Elle sera également alignée au meeting d’Oslo jeudi soir avant Athletissima le 5 juillet, où elle souhaite atteindre un état de forme nettement amélioré.

Halo de sécurité, batterie améliorée, freins de type by-wire, système de transmission simplifié et châssis redessiné par Spark, la monoplace GEN2 (deuxième génération) a frappé un grand coup dans le monde automobile cette année, pour la cinquième saison de Formule E. Peu silencieuse (80 décibels, 60 de moins qu’une F1) contrairement à la croyance populaire, la série répond toujours plus à d’énormes défis techniques et écologiques, ne serait-ce qu’en termes de récupération d’énergie. À un mois de l’E-Prix de Berne, l’occasion d’en discuter avec le pilote suisse Sébastien Buemi (Nissan e.Dams).

Du Khalifa International Stadium, Doha (Qatar)

Arrivée à Doha depuis Genève mercredi après-midi – escale naturelle avant les Mondiaux de relais à Yokohama (Japon), où elle sera alignée pour la Suisse aux côtés de Fanette Humair, Yasmin Giger, Cornelia Halbheer, Lea Sprunger et Veronica Vancardo –, Sarah Atcho a pris le pas de commencer sa saison tôt, à l’occasion du meeting d’ouverture de la Diamond League, son premier hors des frontières suisses. Un choix qu’elle détaille alors qu’elle assure avoir fait le déplacement sans pression et sans arrière-pensée. Elle y prépare tout de même ses prochains Mondiaux qui auront justement lieu en capitale qatarie, au Khalifa International Stadium, de septembre à octobre.

Envoyé Spécial au Khalifa International Stadium, Doha (Qatar)

L’athlète sud-africaine, championne olympique du 800 mètres, vient de perdre la course de sa carrière face à l’IAAF. Les nouvelles régulations forçant les performeuses hyperandrogènes ou atteintes de « développement sexuel altéré » à baisser médicalement leur taux naturellement élevé de testostérone seront bien appliquées dès le 8 mai prochain après que le recours de Caster Semenya ait été rejeté en instance par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne. Mais la meilleure athlète d’Afrique du Sud de tous les temps, grande inspiratrice des plus jeunes dans son pays, assure ne pas avoir dit son dernier mot. « Personne ne m’empêchera jamais de courir. Aucun homme sur terre ne pourra m’empêcher de vivre de cette passion. Dieu a lancé ma carrière, c’est lui qui l’arrêtera », a-t-elle affirmé après une course menée de bout en bout à Doha. En 1’54”98, aucune femme n’était allée aussi vite aussi tôt dans la saison.

Du Stade Pierre Rajon, Bourgoin-Jallieu (France)

Le premier sera le principal, le second son assistant. L’information est relâchée ce dimanche après près de deux semaines d’embargo. Gabriel Lignières avait annoncé sa décision, de pair avec ses dirigeants Marc Bouchet et Alain Studer, de quitter ses fonctions en tant qu’entraîneur de la Première pour se concentrer sur les affaires qui ont toujours été les siennes: la promotion du rugby chez les plus jeunes. De pair, Servette vient de s’adjuger le premier titre Honneur de la Ligue AuRA face à Romans Péage (38-18).

La Suisse fait dès lors – et méritoirement – partie du Top 15 européen après sa victoire contre la néo-promue Lituanie (34-24) à Schaffhouse. Un goût (virtuel) de bronze dès lors que la le XV de l’Edelweiss termine à la troisième place de l’Europe Trophy, la deuxième division européenne (hors Six-Nations). L’année passée, les Suisses avaient échoué à la quatrième place du classement ; il y a donc définitivement du mieux en 2019. « Et l’on peut certainement aller chercher plus ces prochaines années », assure Olivier Nier.

Genève a toujours été un lieu propice à la formation de jeunes talents dans le football. Les derniers exemples en date sont Kevin Mbabu et Denis Zakaria, tous deux issus du centre de formation de Servette, et aujourd’hui titulaires avec l’équipe de Suisse et dans leur club respectif (Young Boys et le Borussia Mönchengladbach). Cependant, le coach Alain Geiger estime que la Challenge League n’est pas idéale pour lancer des jeunes dans le grand bain. S’il admet que leur apport est conséquent, il préfère construire son équipe autour de joueurs plus expérimentés.