Depuis 2005, le comité d’organisation du Bol d’Or, la plus grande régate en bassin fermé au monde, compte parmi ses partenaires et principaux sponsors, la banque Mirabaud. Le bâtiment financier est considéré aujourd’hui comme le troisième groupe bancaire privé à Genève doté d’une clientèle internationale. Le chef du secteur communication et marketing de l’institut, Bertrand Bricheux, explique pourquoi la voile de compétition représente un domaine d’investissement prospère, de tous les points de vue. Le départ de la 83e édition du Bol d’Or Mirabaud sera donné le 11 juillet prochain au large de la Société nautique de Genève.

L’édition 2022 de l’Africa Cup aura lieu dans le sud de la France en juillet. Totalement absurde ou symptôme d’une mondialisation à large échelle du rugby en Afrique, la nouvelle ne fait pas l’unanimité dans le continent. Si cette décision peut sembler détonante, il y a néanmoins des raisons honnêtes pour l’expliquer. Pour tenter de comprendre la logique suivie, nous avons mis la loupe sur la situation du rugby en Afrique, et plus particulièrement au Burkina Faso, l’une des huit équipes qui seront engagées dans la prochaine Africa Cup.

Le droit des journalistes dans le monde est encore en situation très précaire dans plusieurs régions du monde. En Afrique subsaharienne, comme au Soudan, les tirs de barrage contre l’information qui dérange sont monnaie courante. Et quand la journaliste est de sexe féminin, et qu’elle exerce dans un domaine considéré comme étant exclusivement réservé aux hommes, les peines sont multiples. Nahed Basheer al-Baqer, seule journaliste sportive féminine au Soudan, est devenue une icône.

L’Afrique du Sud est un pays de l’hémisphère sud géographique, mais du nord par l’esprit. Comment souhaitent-ils se rapprocher du Vieux Continent ? On fait le point en prenant un détour révélateur par le monde du rugby. Depuis 2021, une première ligne de cordée est tissée entre Durban, Genève et l’Europe.

Stéphane Gauthey, Dominik Mastelić ont relevé le défi de créer un nouveau club de basketball dans la vieille commune historique de Bex, dans le canton de Vaud. Cette initiative a été le fruit d’une franche pesée d’intérêts entre contraintes administratives, financières et bienfaits pédagogiques pour la jeunesse bellerine. Depuis novembre 2020, le club a rencontré un soutien grandissant au sein de la région, nourrissant toujours plus les ambitions des deux fondateurs.

Ajla del Ponte et Mujinga Kambundji sont presque venues à bout d’une saison qui aura vu l’équilibre dans le monde du sprint féminin, en Suisse, vaciller du côté de l’une comme de l’autre. La Tessinoise de 25 ans et la Bernoise de 29 ont ensemble, en 2021, marqué le salut au canon en l’honneur de l’athlétisme suisse en figurant toutes les deux en finale du 100 mètres des Jeux Olympiques à Tokyo. Longtemps attendue, cette rivalité sur les pistes a, en grande partie, été rendue possible grâce à l’éclosion au plus haut niveau d’Ajla del Ponte. Et ça ne fait que commencer, disent certains.

Ancien grand champion du triple-saut, Jonathan Edwards continue de dévouer sa vie à l’athlétisme. Principalement engagé à la BBC, sur les chaînes du service public britannique, cet homme de 55 ans conserve, 18 ans après sa retraite sportive, la même grâce qu’à ses jeunes débuts. Il reste à ce jour le détenteur du record du monde de sa discipline. Et le temps passe, 26 ans exactement.

    Stade Roi Baudoin, Bruxelles
    Hayward Field, Eugene (Oregon)

    46”78 a été le temps de référence mondial du 400 mètres haies pendant près de 29 ans. Et quand un record du monde est, lui-même, plus vieux que l’athlète qui le dépose, c’est sans doute qu’il a marqué les esprits de bien plus d’une génération de coureurs. Karsten Warholm (26 ans) a non seulement battu le record que détenait Kevin Young depuis 1992, il est également devenu le premier homme à parcourir la distance en moins de 46 secondes lors de la finale des Jeux Olympiques de Tokyo début août. Sa septième place en finale des championnats du monde à Eugene en a donc surpris plus d’un.