La Suisse ira en Russie au mois de juin prochain. Qualifiés face à l’Irlande du Nord en match retour des barrages qualificatifs pour la Coupe du Monde 2018, les hommes de Vladimir Petkovic ont passé à quatre le nombre de phases finales d’un mondial disputées consécutivement par la Suisse; la onzième de son histoire. La liesse a entouré toute la soirée le Parc Saint-Jacques de Bâle où joueurs et supporters ont fêté l’accomplissement d’une longue campagne au travers de l’Europe. Valon Behrami s’est montré satisfait en zone mixte. Il a aussi pris le temps de se livrer sur sa santé.

C’est désormais officiel ! L’Équipe de Suisse s’est qualifiée pour la Coupe du Monde 2018 en Russie au bénéfice de son match nul (0-0) face à l’Irlande du Nord en match retour des barrages. Au Parc Saint-Jacques de Bâle, les hommes de Vladimir Petkovic ont su préserver le maigre avantage du match aller à Belfast (0-1). Retour sur un match indécis et une campagne de qualification riche en émotions.

Du Windsor Park, Belfast (Irlande du Nord)

L’Irlande du Nord de Michael O’Neill est en mauvaise posture pour son match retour des barrages pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Mais elle n’est pas encore battue; la Green and White Army, portée par son capitaine Steven Davis, ses attaquants Josh Magennis et Kyle Lafferty, les frères Evans (Jonny et Corry) ou encore par son gardien (sept fois invaincu en phase de groupe) Michael McGovern rêve de renverser la tendance au Parc Saint-Jacques. Et cela n’est pas impossible. Dernier tour d’horizon avant l’ultime assaut.

Du Windsor Park, Belfast (Irlande du Nord)

L’Équipe de Suisse a fait un premier pas pour la qualification à la Coupe du Monde 2018 en Russie. En dominant l’Irlande du Nord au Windsor Park de Belfast (0-1) sur un pénalty sifflé par erreur et transformé par le latéral droit du Milan AC Ricardo Rodriguez, les hommes de Vladimir Petkovic n’auront désormais qu’à conclure au Parc Saint-Jacques de Bâle dimanche soir. Mais si la Suisse ira en Russie, sa qualification sera sans doute marquée par quelques mythes.

Du Windsor Park, Belfast (Irlande du Nord)

De la sérénité, des murmures et du charmant silence à Belfast. Au bord de la Lagan, à la découverte du Titanic Quarter, l’on croirait tombée une douce harmonie sur les rives du fleuve, là où s’entrecroisent lumières peu abondantes et reflets nocturnes. Pourtant, au loin, Donegall Avenue, Michael O’Neill et Vladimir Petkovic ne se font aucune concession par conférences de presse interposées. L’heure est plus grave qu’elle n’y parait. À Belfast. 

Du Windsor Park, Belfast (Irlande du Nord)

Mercredi matin, le club italien de Serie A, l’Udinese Calcio, qui rémunère Valon Behrami a souhaité, dans un courrier adressé à l’Association Suisse de Football (ASF), le « retour immédiat » à Udine du milieu de terrain de l’Équipe de Suisse (incertain pour les barrages face à l’Irlande du Nord ces 9 et 12 novembre). Claudio Sulser, délégué des équipes nationales à l’ASF a répondu à la presse à un peu plus de 24 heures de la première manche au Windsor Park de Belfast. Résultat: Valon reste.

Le CSKA Moscou n’a sans doute fait que surseoir la qualification pour les huitièmes de finale de Champions League au FC Bâle. Mais dans les faits, les hommes de Viktor Goncharenko – portés par leur numéro 10, Alan Dzagoev – ont réussi le coup qu’ils devaient opérer au Parc Saint-Jacques pour se relancer dans la course pour la qualification (1-2), mettant ainsi à mal toute certitude et toute perspective suisse de se reporter encore sur le Vieux Continent en 2018. Sera alors dauphin de Manchester United, quasiment qualifié (12 points), celui – entre Viktor Goncharenko et Raphaël Wicky – qui opérera le juste tournant lors des deux dernières journées des phases de groupe les 22 novembre et 5 décembre prochains.

Deux minutes ont suffi à Neuchâtel Xamax FCS pour faire plier le FC Wohlen au Stade de la Maladière (4-2). Grâce à un doublé de Raphaël Nuzzolo (2e et 43e) et deux autres réussites de Steve Lawson (25e) et Samir Ramizi (45e), les Rouges et Noirs n’ont eut (presque) aucun mal à se défaire des hommes de Ranko Jakoljevic, nommé à la tête du club argovien en début de saison en remplacement de Francesco Gabriele. Aussi le nouveau club de Pascal Zuberbühler, entraîneur des gardiens, est à la peine avec une pénible huitième place, à seulement quatre points de la lanterne rouge Winterthur. La prochaine étape pour les Xamaxiens sera au Lipo Park de Schaffhouse. Voir également la galerie photo du match.