Embolo-Rodriguez-Behrami-Fernandes en petit comité avant le dernier entraînement au Parc Saint-Jacques de Bâle. Quatre individualités qui pourraient figurer dans le onze de base de l’équipe de Suisse face au Portugal mardi soir. Qu’en sera-t-il réellement ? Décryptage à 24 heures du lancement de la campagne pour “Russie 2018”.

Après la finale de la Ligue des Champions aux couleurs espagnoles, c’était au tour de l’équipe nationale dirigée par Vicente Del Bosque d’être en tête d’affiche ce soir à Saint-Gall contre la Bosnie Herzégovine. Pourtant privé de bon nombre de ses joueurs, l’Espagne n’a pas perdu l’essence qui la caractérise depuis de nombreuses années. Au final, après une première mi-temps plus que contrôlée, les Espagnols se sont imposés sur le score de 3-1.

La Suisse a effacé ses deux contre-performances du mois de mars. Face à la Belgique, elle séduit mais ce n’est pas assez pour s’imposer (1-2, lire l’article). Johan Djourou appelle au maintien de la concentration et au travail assidu pour espérer passer un été fructueux en France pour l’Euro 2016. Interview avec le pilier de la défense centrale suisse au terme de la rencontre du Stade de Genève.

La Suisse perd son troisième match amical mais rien ne converge avec la léthargie du mois de mars. Malgré les buts de Romelu Lukaku (34e) et Kevin De Bruyne (83e), en réponse à l’ouverture du score de Blerim Dzemaili (31e), les hommes de Vladimir Petkovic ont séduit par leur volontarisme et leurs envolées percutantes. La Nati a toutefois été réduite à dix suite à l’expulsion de Haris Seferovic à la 81e pour protestations injurieuses envers l’arbitre italien Mazzoleni.

De l'Aviva Stadium, Dublin (Irlande)

À quelques semaines de l’échéance continentale en France, l’équipe de Suisse a fait pâle figure à Dublin face à l’Irlande en s’inclinant sur le plus petit des scores (1-0). Cependant, outre le résultat, c’est la faible qualité de jeu et le petit esprit démontré sur le terrain qui frustre. Retour sur un match à oublier pour les hommes de Vladimir Petkovic.

De l'Aviva Stadium, Dublin (Irlande)

Timm Klose a été discret en conférence de presse à Dublin mais il n’a pas manqué de grâce. Questionné sur la disparition de la légende néerlandaise, Johan Cruijff, le défenseur central de la Suisse a rappelé qu’il était « l’icône incontestée du football moderne ». Sur cette base-ci, l’équipe de Suisse aura l’occasion de rendre hommage à la gloire du footballeur hollandais ce vendredi soir à l’Aviva Stadium. Focus sur la conférence de presse.

De Wembley, Londres (Angleterre)

C’est avec ces mots que Stephan Lichtsteiner a communiqué sa déception au micro de leMultimedia.info après la défaite de la Nati en Angleterre. Imprécision et désorganisation défensive ont eu raison d’une Suisse peu inspirée. Le latéral droit de la Juventus ne se veut, en revanche, pas être pessimiste pour autant. Retour sur l’épisode Wembley.

De Wembley, Londres (Angleterre)

L’équipe de Suisse, après avoir complètement renversé la vapeur au Parc Saint-Jacques de Bâle face à la Slovénie (3-2), s’envole à Wembley pour tenter de conclure sa campagne pour l’Euro 2016 grâce à une victoire face aux Anglais de Roy Hodgson. La tâche s’annonce ardue mais pas insurmontable… mais il va falloir combler encore quelques lacunes.