Du Complexe Sportif Prince Moulay Abdallah, Rabat (Maroc)

Thomas Röhler n’aura pas atteint les 90 mètres une troisième fois cette saison. Après y être parvenu à l’occasion du premier meeting de la Diamond League le 4 mai dernier à Doha, l’Allemand avait réussi à rempiler au meeting de Dessau en Saxe-Anhalt début juin. Depuis, il accumule les secondes places dans les meetings qu’il a disputés entre Ostrava en République Tchèque et Lucerne en Suisse sans pour autant parvenir à approcher la marque magique. Le meeting de Rabat ne lui aura pas permis de réussir le lancer parfait (85,19m).

Stade Charléty, Paris
Stade de la Pontaise, Lausanne

En courant à nouveau les 400 mètres haies en moins de 48 secondes à Athletissima (47”42), le Qatari Abderrahman Samba n’aura pas encore effacé Kevin Young des tablettes mais aura à nouveau démontré sa pleine autorité sur la discipline. Le jeune athlète de 22 ans est fin prêt pour les Jeux d’Asie du 22 au 29 août à Jakarta en Indonésie, où il sera bien évidemment le grand favori sur l’épreuve.

Mujinga Kambundji a vécu une soirée de rêve lors de la 43e édition d’Athletissima à la Pontaise. La starter suisse a effacé deux records de Suisse à quelques minutes d’intervalle. Elle a d’abord amélioré sa marque nationale sur les 100 mètres (11”03) – contre une opposition très relevée – puis, en fin de soirée, elle a contribué à l’excellent chrono du relai 4×100 mètres qui a explosé son précédent record de 21 centièmes (42”29). Insensé ! La sprinteuse bernoise est donc dans les meilleures conditions à quelques semaines des Championnats d’Europe de Berlin (du 7 au 12 août prochains). D’ici là, pourtant, elle continuera l’entraînement et les compétitions en Suisse et à l’étranger. Elle courra notamment à Lucerne le 9 juillet, aux championnats suisses de Zofingue les 13 et 14, au Galà dei Castelli de Bellinzone le 18 puis encore une Diamond League à Monaco le 20. S’ensuivra une pause d’environ deux semaines et demies avant Berlin. L’opportunité de marquer encore un grand coup avant l’échéance continentale !

Renaud Lavillenie venait tout droit de Clermont-Ferrand. Après avoir disputé le meeting à Paris, le perchiste tricolore a pris la route de la Suisse pour “inaugurer” la première épreuve du saut à la perche hors stade du meeting Atletissima de Lausanne. Réunissant les meilleurs mondiaux – parmi lesquels apparaissaient Sam Kendricks et Armand Duplantis –, le plateau de la perche délocalisé à Ouchy, sur les bords du lac Léman, a tenu des promesses élevées, sur le plan de la compétition devant un millier de curieux. Le Tricolore prendra ensuite la route d’Albi pour y disputer les championnats de France, puis celle du Maroc pour la neuvième étape de la Diamond League à Rabat.

De Rive Gauche, Paris (France)

Le communiqué de la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) communique une information pressentie depuis samedi soir à Charléty: le sprinteur Christophe Lemaître est forfait pour les Championnats d’Europe de Berlin (du 7 au 12 août prochains). Le starter tricolore a été victime d’une déchirure musculaire à la cuisse droite lors de son 100 mètres B au Meeting de Paris. De mauvaise augure pour l’athlète de 28 ans, dont la blessure intervient à moins d’une semaine des Championnats de France à Albi (du 6 au 8 juillet).

Du Stade Charléty, Paris (France)

Devant 16’535 spectateurs, le stade Charléty a vibré au rythme de “ses” Français. Il y eut le récital de Kevin Mayer au triathlon (saut en longueur, poids et 110m haies), il y eut la performance en demi-teinte de Renaud Lavillenie (5,84m) à la perche; sans jambes mais avec le plaisir de concourir dans “son” Meeting international de Paris, il y eut également Jimmy Vicaut, deuxième des 100m derrière l’intenable Américain Ronnie Baker, meilleure performance mondiale de l’année, et puis il y eut aussi Pierre-Ambroise Bosse. Le champion du monde des 800 mètres de Londres aura comme beaucoup, encore énormément d’ajustements pour tenir la distance. « Le Meeting de Paris laisse toujours un bon souvenir. Le public français est très gentil avec nous », confiait-il alors.

De Rive Gauche, Paris (France)

Rencontres insolites à la journée de la presse du Meeting de Paris. D’habitude inconnus au bataillon de la Ligue de Diamant, les athlètes issus du monde des épreuves combinées font rarement leur apparition sur le perron de la compétition. Le décathlonien tricolore Kevin Mayer et l’heptathlonienne belge Nafissatou Thiam font ensemble une apparition remarquée au Marriot Hotel de Rive Gauche à Paris. Si le Français a déjà concouru à un triathlon l’année passée dans le cadre du même meeting, délocalisé pour la première fois du Stade de France vers le 14e arrondissement, la Wallonne, quant à elle, en sera à sa première Diamond League en carrière. Elle y affrontera nulle autre que Mariya Lasitskene sur son sautoir de la hauteur. Focus.

Du Qatar Sports Club Stadium, Doha (Qatar)

Le meeting de Doha a été, une nouvelle fois, porteur de très belles surprises. Le Qatarien Mutaz Essa Barshim a remporté la hauteur en 2,40 mètres, un très bon résultat en ouverture de la saison extérieure; le javelot a donné vie à une extraordinaire domination des athlètes allemands – Röhler, Vetter et Hofmann – tous trois ayant réussi, pour la première fois dans un meeting, à dépasser les 90 mètres. Enfin, le jeune Floridien Noah Lyles a remporté la course des 200 mètres devant Jareem Richards et le champion du monde Ramil Guliyev. Trois noms qui ont maintenu l’attention au sortir du Qatar Sports Club Stadium, qui était l’hôte du meeting pour la toute dernière fois.