Catégorie : Diamond League

Lire la Suite

Athletissima n’avait pas le cœur à renoncer à son édition 2020

Athletissima aura bien lieu en 2020, le 2 septembre mais sous un modèle revisité et probablement devant un seul millier de personnes, sous réserve des nouvelles dispositions de l’OFSP. Seule la perche (homme et femme), par ailleurs, sera représentée. Les deux concours se tiendront en simultané sur la place de l’Europe à Lausanne, les athlètes se présentant en alternance sur les deux sautoirs aménagés. Un défi pour le comité d’organisation qui a eu à cœur de ne pas céder aux conséquences de la crise sanitaire. Quand la passion parle…

Lire la Suite

L’athlétisme de demain compte-t-il toujours avec les épreuves de fond ?

Le dopage est parfois vecteur d’un simple mais arrachant cri du cœur, la dépression touchant sévèrement plusieurs athlètes kényans, souvent les mêmes qui se révèlent spécialistes des épreuves aujourd’hui attaquées par les nouvelles régulations de World Athletics en Diamond League. Parfois ces déprimes profondes résultent d’une sévère mise au ban, parfois par pur dépit. Et si l’on admet que la course d’endurance est vie pour bon nombre de ces athlètes concernés, l’on peut aisément admettre que la diminution de la considération portée à leur(s) discipline(s) impacte lourdement sur leur moral et leurs performances. Voilà pourquoi les épreuves de fond (sur piste) doivent continuer à être valorisées dans les plus grands meetings internationaux.

Lire la Suite

Julien Wanders se révèle enfin stratège sur les 5000 mètres à Athletissima

S’il fallait pointer un élément embarrassant et perturbant dans la préparation de Julien Wanders pour les Mondiaux de Doha, cela serait très certainement la difficile mainmise sur les minimas mondiaux des 10’000 mètres. Nécessitant un temps de qualification inférieur à 27’40 minutes, la mesure est pleinement atteignable pour le prodige suisse mais c’est toujours sans compter sur les petits imprévus de la vie d’athlète: une course à Stockholm “décevante” fin mai (où il a tout de même établi le nouveau record de Suisse dans des conditions gâtées) et une qualification à repasser pour un cheveu (27’44”36). En résulte alors un agenda quelque peu bouleversé, car recourir de force un 10’000m s’apparente à un véritable goulet d’étranglement dans le programme estival préfixé par le jeune talent de 23 ans. Mais l’étape lausannoise ce vendredi soir semble lui avoir ouvert la voie à une deuxième partie de saison totalement relâchée. Tant mieux!

Lire la Suite

Après Rome, Lea Sprunger appuiera un travail rigoureux de remise à niveau

Du Stadio Olimpico, Rome (Italie)

Lea Sprunger a repris ce jeudi la compétition en extérieur. Après une inflammation à un nerf lombaire qui lui a contraint de déclarer forfait pour le meeting de Oordegem (Belgique) fin mai, elle s’est classée mauvaise 9e des 400 mètres haies du meeting Golden Gala Pietro Mennea de Rome, comptant pour la quatrième étape de la Diamond League. Peu rassurée jeudi soir – notamment dans le retard de préparation concédé à ses adversaires –, la Nyonnaise planifiera rigoureusement ses prochaines sessions entre Lausanne et Arnhem. Elle sera également alignée au meeting d’Oslo jeudi soir avant Athletissima le 5 juillet, où elle souhaite atteindre un état de forme nettement amélioré.

Lire la Suite

La première de l’athlétisme mondial au Khalifa International Stadium en 100 images

Retour de grâce de Caster Semenya, première apparition de Sarah Atcho à Doha, record de la Diamond League de Daniel Ståhl avec un lancer de disque à 70,56 mètres, et pas moins de huit meilleures performances mondiales de l’année; le meeting de Doha a lancé avec attention la saison d’athlétisme en plein air. Pour leur première au Moyen-Orient, Sam Kendricks et Dina Asher-Smith ont laissé exprimer leur joie pour la première fois de la saison dans le stade des prochains Mondiaux prévus en capitale qatarie du 27 septembre au 6 octobre prochains. « C’est magnifique de pouvoir concourir et lancer ma saison à Doha pour la première fois. Pour une raison étrange, nous avons tous eu des sauts compliqués et rien n’était facile pour aucun d’entre nous. Mais nous ne sommes qu’au début de la saison et le but est d’être prêt pour les Mondiaux », a affirmé en fin de soirée l’Américain, vainqueur du saut en hauteur avec une “petite” marque à 5,80 mètres. « J’ai fait une très belle course techniquement dans cette très belle arène. Je suis très heureuse d’être venue. Gagner dans ce stade signifie beaucoup pour moi; ce fut un très bon test avant les Championnats du Monde », a assuré pour sa part la Britannique, première des 200 mètres en 22”26, notamment devant Sarah Atcho (8e en 23”89). Autre résultat important; le champion du monde des 200 mètres Ramil Guliyev l’a également emporté en un temps encourageant, sous les 20 secondes: « Je suis très satisfait d’ouvrir ma saison avec un temps à 19”99. Cela signifie que le travail de cet hiver est récompensé. Après un long été, nous avons fait la grande partie de nos entraînements en indoor. Ainsi, gagner ma première course en extérieur de la saison est un très bon signe pour le reste d’une saison qui sera – je le sais – très longue. »

Lire la Suite

Sarah Atcho, sa guerre psychologique pour enfin l’emporter face aux meilleures mondiales

Du Khalifa International Stadium, Doha (Qatar)

Arrivée à Doha depuis Genève mercredi après-midi – escale naturelle avant les Mondiaux de relais à Yokohama (Japon), où elle sera alignée pour la Suisse aux côtés de Fanette Humair, Yasmin Giger, Cornelia Halbheer, Lea Sprunger et Veronica Vancardo –, Sarah Atcho a pris le pas de commencer sa saison tôt, à l’occasion du meeting d’ouverture de la Diamond League, son premier hors des frontières suisses. Un choix qu’elle détaille alors qu’elle assure avoir fait le déplacement sans pression et sans arrière-pensée. Elle y prépare tout de même ses prochains Mondiaux qui auront justement lieu en capitale qatarie, au Khalifa International Stadium, de septembre à octobre.

Lire la Suite

Caster Semenya, victime expiatoire d’une « nécessaire discrimination »

Envoyé Spécial au Khalifa International Stadium, Doha (Qatar)

L’athlète sud-africaine, championne olympique du 800 mètres, vient de perdre la course de sa carrière face à l’IAAF. Les nouvelles régulations forçant les performeuses hyperandrogènes ou atteintes de « développement sexuel altéré » à baisser médicalement leur taux naturellement élevé de testostérone seront bien appliquées dès le 8 mai prochain après que le recours de Caster Semenya ait été rejeté en instance par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne. Mais la meilleure athlète d’Afrique du Sud de tous les temps, grande inspiratrice des plus jeunes dans son pays, assure ne pas avoir dit son dernier mot. « Personne ne m’empêchera jamais de courir. Aucun homme sur terre ne pourra m’empêcher de vivre de cette passion. Dieu a lancé ma carrière, c’est lui qui l’arrêtera », a-t-elle affirmé après une course menée de bout en bout à Doha. En 1’54”98, aucune femme n’était allée aussi vite aussi tôt dans la saison.

Lire la Suite

Revivez les 100 meilleurs moments de la finale de la Diamond League à Zürich

La course de Consesius Kipruto aux 3000 mètres steeplechase avec une seule chaussure aux pieds et le record de la Diamond League au lancer du poids du Néo-Zélandais Tom Walsh (22,60m) à Zürich jeudi soir 30 août ont été choisis pour figurer parmi les 10 meilleurs moments de la Ligue de Diamant en 2018. Mais l’IAAF n’a pas oublié l’un des précieux exploits de la triple sauteuse Caterine Ibargüen qui est devenue la première dans l’histoire à remporter deux trophées de diamant en un an. Après ses 14,56m au Letzigrund, elle a pris l’avion pour arriver dans les temps à Bruxelles le jour suivant, où elle a dominé l’épreuve de saut en longueur en 6,80m. Une première pas banale.