Le Président romand du comité d’initiative de « No Billag » défend une Suisse plus juste, où la redevance ne sera plus. Les sondages, l’article 93.2 de la Constitution, les conséquences de la LRTV ou encore les alternatives en main des cantons; Nicolas Jutzet a répondu à tout avec la ferme intention de faire pencher la balance vers le « oui » le 4 mars prochain. La réforme constitutionnelle requerra néanmoins la double majorité (du peuple et des cantons).

Mardi soir, au Musée Olympique et devant une assistance relevée – dont l’ancien Président de la Confédération Adolf Ogi ou encore l’actuel Conseiller aux États Olivier Français – la RTS présentait l’avant première du film documentaire “Bernhard Russi & Roland Collombin, un duel au sommet” qu’elle a coproduite sous la réalisation de Pierre Morath et Florian Muller. Mêlant interviews actuelles avec les protagonistes et images d’archive inédites, le documentaire (de 55 minutes) a été pensé en véritable cadeau aux amateurs anciens et actuels du ski alpin. Aussi, diffusé sur SRF 1 le 7 février prochain, sur RTS Un le 8 février à 20h10 et sur RTS Deux le 9 février à 22h, la création conjointe avec la société de production CAB Productions rappelle également pourquoi l’initiative « No Billag » met en danger les valeurs immatérielles du souvenir et de l’émotion contenues dans les montagnes d’archives de la RTS.

En un mot, “No Billag” n’est pas une initiative qui nourrit les intérêts de la Suisse, ni même de sa démocratie participative. Le texte soumis au peuple le 4 mars 2018 souhaite l’abolition de la redevance, actuellement perçue par l’entreprise Billag, ce qui causerait la mort du service public en Suisse. Plus grand groupe public, la SSR – par son président Jean-Michel Cina – redoute des effets néfastes pour la liberté d’expression et le respect de la diversité des opinions dans l’audiovisuel national. Interview à un peu plus d’un mois du scrutin.

Ce vendredi 12 janvier, la Radiotelevisione Svizzera Italiana (RSI) tenait une conférence de presse dans les locaux de leurs confrères de la RTS à Genève. Le directeur de la section tessinoise de la SSR, Maurizio Canetta y présentait le nouveau long-métrage coproduit par la RSI “Frontaliers Disaster” accompagné des acteurs, producteurs et réalisateurs du projet. Le film, d’ores et déjà un véritable événement au Tessin depuis sa sortie le 21 décembre dernier, a ensuite été présenté en avant-première à La Praille en vue de sa sortie le 17 janvier en Suisse Romande et le 18 en Suisse Alémanique. La production sera disponible dans l’ensemble des cinémas du groupe Pathé et Arena Cinémas de Genève et sera visionnée en version originale dans toute la Suisse (sous-titrée dans la langue locale). « Nous avons 32 copies en start au-delà du Gothard », annonçait alors le producteur Luca Morandini qui verra également le film (110 minutes) diffusé aux 53e Journées de Soleure les 28 et 31 janvier.

La cinéaste Kathryn Bigelow signe son retour, après les blockbusters Démineurs (2008) et Zero Dark Thirty (2012), avec un film à l’actualité brûlante : Detroit. Basé sur un fait divers sordide durant les émeutes raciales de l’été 1967 au cœur de la ville éponyme, le long-métrage résonne particulièrement avec les tensions identitaires américaines actuelles. Immersion (incomplète) dans un chaos, loin d’appartenir à une époque révolue. Le film sort le 11 octobre 2017 dans les salles suisses.