Le député PDC au Grand Conseil Vaudois et ancien fondateur de la start-up suisse à grand succès Oh!Box est tête de la liste du Centre (l’union du PDC et des Vert’Libéraux) pour la Municipalité et le Conseil Communal à Lausanne. Le retour du centre serait une information cruciale pour ce scrutin communal, car le PDC et les Vert’Libéraux n’ont pas récolté le moindre siège au Conseil Communal lors de la législature 2011-2016. Manuel Donzé cherche désormais à se démarquer des autres candidats par sa récente entrée en politique, son jeune âge (44 ans), ses positions de social-libéral ou encore par sa récolte de fonds sur le site wemakeit où il a récolté 3 000 francs pour financer sa campagne. Rencontre.

Déjà candidate au Conseil National en récoltant 1,2% des voix lors des dernières élections fédérales, la section vaudoise du parti pirate se lance à Lausanne et à Montreux pour ces élections communales. Le mouvement pirate est originellement issu de Suède et d’Allemagne depuis 2006 où il a provoqué des surprises électorales inattendues dans ces pays : 7,1% aux élections européennes de 2009 en Suède et 7,8% (soit 600 000 votes) à l’élection régionale allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en 2012. En Suisse, les résultats ne sont pas encore présents mais élection après élection, le parti se structure mieux avec un programme et des listes plus denses comme dans le canton de Vaud où il défend un programme social de logement abordable et de mobilité plus verte. Cependant, il se distingue et s’affirme réellement sur son analyse des conséquences politiques des nouvelles technologies et sur les notions d’internet citoyen. Rencontre avec Thomas Moret, tête de liste pour le Conseil Communal de Lausanne.

Il n’aura pas fallu plus de cinq minutes après le début du match, ou du moins, d’une intention de jouer, pour que le jeu cesse. Cinq minutes durant lesquelles un des onze joueurs de l’Entente St-Amour-Coligny s’est blessé si l’on se fie à la douleur qu’il exprimait, renvoyant tout le monde au vestiaire. Plus qu’un forfait, une perte de temps, d’énergie, d’humilité. Une vraie mascarade qui dessert beaucoup Servette, spécialement venu pour jouer à Hermance dans le cadre de son partenariat avec l’Association Cantonale Genevoise de Rugby. Retour sur cette journée brumeuse pour le rugby genevois. Voir la galerie photo de la journée.

« Je vous remercie tous d’être venus. Certains [de ses collègues professionnels] pensent que c’est une corvée que je vienne vous entraîner mais lorsque je vois des gens motivés pour travailler jusqu’à neuf heures du soir, je sais pourquoi je joue au rugby ». Voilà les mots exacts et poignants qu’a tenus Bismarck du Plessis aux équipes amateurs lausannoises, ses camarades d’un soir. De par l’expérience de leur Coupe du Monde gagnée en 2007 et de leur régularité en équipe nationale sud-africaine avec plus de 70 sélections chacun, les deux stars sont venues transmettre leur savoir lors d’un entraînement spécial destiné aux clubs lausannois.  Voir les photos de la soirée.

Concilier études et épanouissement n’est pas toujours facile à un âge où les choix déterminants se multiplient. Pour s’évader au grand air, Marie et Hubert, étudiants en faculté des Hautes Études Commerciales à l’Université de Lausanne ont décidé de participer au rallye estudiantin 4L Trophy. Depuis 19 ans, cet évènement sportif et aventurier a déjà séduit 20 000 étudiants qui parcourent 6 000 kilomètres en Renault 4, de France jusqu’au désert marocain. L’occasion était rêvée pour Marie et Hubert de fuir pour une « traversée du désert » et trouver une dimension caritative qu’ils souhaitaient donner à leur projet.

Afin de connaître aussi bien l’équipe que l’administration du Servette Rugby Club, le Président Marc Bouchet a accepté de s’entretenir avec leMultimedia.info pour évoquer le projet du club, né en septembre 2014. Dans cette interview au Stade de Genève, une belle enceinte ayant une capacité de 30’000 places, nous avons discuté avec Marc Bouchet de l’histoire, du fonctionnement, du jeu du club et de ses projets pour le rugby genevois. Ses réponses d’une grande précision éclairent sur l’état d’avancement des projets et réaffirment les grandes ambitions du club pour servir le sport genevois.

Sous l’œil de la syndique genevoise Esther Alder qui a donné le coup d’envoi de la reprise de championnat, le Servette RC a marqué les esprits en inscrivant 20 essais, dont cinq uniquement de son ailier gauche Fischer (voir les photos). Un score digne des All Blacks en Coupe du Monde, bien loin du 62 à 7 pour Servette au match aller qui impressionnait déjà. « On s’y attendait un petit peu » a admis Matthieu Garcia, le capitaine et demi d’ouverture rhodanien. Retour sur un spectacle d’essais aboutissant de belles actions collectives en dépit d’une pluie intense qui n’a pas arrêté les Genat pour mettre la main sur le ballon.

Après l’échec « surprise » du Front National aux élections régionales françaises des 6 et 13 décembre 2015, gauche et droite se réjouissent d’avoir été un « rempart » face à la « haine de l’autre » et l’« incompétence » du parti populiste. Au soir du premier tour, le parti sous la direction de Marine Le Pen était en tête dans 6 régions sur 13 et laissait tout le reste de la classe politique française, déprimée, bornée à critiquer les idées frontistes en nationalisant l’élection pour seule défense. Une semaine plus tard, la stratégie consistant à s’appuyer sur les médias avec leur connivence pour raviver la fierté des Français contre les postures du Front National a payée. Mais que peut réellement faire, pendant le temps qui lui reste, cette classe politique dépassée ?