On a tous quelque chose en nous de Klapzuba

Les Onze de Klapzuba est un roman écrit par Eduard Bass en 1922 ; il raconte tout d’un football où les valeurs de principe l’emportent sur la poursuite de la richesse. Publié dans un contexte (pré-)soviétique, dans les premières années de pouvoir de Joseph Staline, l’histoire se pose en défenseur de l’art populaire du football où la compétition et le professionnalisme y étaient, en substance, mal vus. À la puissance caricaturale de l’homo sovieticus, les onze fils du paysan Klapzuba rappellent, avant toute chose, l’importance que revêtent les notions de solidarité et de fraternité dans le sport. On en eut discuté – parfaitement au hasard – avec le comédien Jean-Luc Bideau. Voici pourquoi il faudrait (temporairement) arrêter de regarder le football…