Les 100 images de l’ouverture de saison entre Stade Lausanne et Grasshopper

« Ce sont des moments très importants de pouvoir se retrouver après le match. Il est toujours porteur, après la première rencontre de la saison, de faire des débriefs à chaud », explique Jérôme Goudet , père d’Axel et Oscar, tous deux joueurs de la première équipe de Stade Lausanne. Les Stadistes avaient réussi à profiter des nombreuses erreurs et gâchis adverses pour prendre l’avantage dans le premier quart d’heure de jeu face à Grasshopper sur un contre de plus de 60 mètres lancé par Axel Goudet (13e). Mais à 7-0, les Lausannois ont perdu pied dans la toute fin de la première période, en concédant un essai juste avant la mi-temps (39e), puis dans l’ensemble de la seconde mi-temps où ils ont simplement et durement perdu pied. « La préparation a été bonne et nous sommes confiants de pouvoir réaliser une belle saison », assurait quelques jours plus tôt le capitaine André Pharaony. Si Stade Lausanne a prouvé avoir de belles ressources, notamment grâce à sa jeunesse montante – les générations 1998, 1999 et 2000 ont notamment forcé la porte de l’Excellence A et de la première équipe –, la différence physique semble encore certaine face à des équipes de premier plan à l’image de Genève Plan-les-Ouates, Hermance ou encore le RC Nyon.

Lire également: Stade Lausanne entre Millenials et la nouvelle génération 2000