Mois : août 2018

Lire la Suite

Marie-Josée Ta Lou manque le titre en finale de Diamond League à Zürich

Celle qui a commencé l’athlétisme que très tard après avoir entamé une très courte expérience dans le football dans sa jeunesse dans la banlieue d’Abidjan, Marie-Josée Ta Lou (1,59m pour 50kg) a, à son tour, enfoncé au nom de l’entière Côte d’Ivoire la porte du cercle mondial de l’athlétisme, dans la lignée des performances déjà accomplies par sa compatriote Murielle Ahouré (31 ans) il y a quelques années, médaillée d’argent des Mondiaux de Moscou en 2013. Nul doute, au sprint avec Ta Lou et Ahouré, c’est l’Afrique qui vient taper à la porte du continent américain. L’aînée des deux a remporté sa première Diamond League sur les 100 mètres à Zürich, luttant contre un vent légèrement défavorable (-0,5m/s) alors que Ta Lou a dû, une nouvelle fois, se contenter d’une troisième place. La Suissesse Mujinga Kambundji a, quant à elle, terminé 4e (encore!) devant Dafne Schippers.

Lire la Suite

Le Servette Rugby Club à la révélation des Pré-Fédérales

Dans le hall de leurs bureaux flambant neufs, Gabriel Lignières, entraîneur du Servette Rugby Club nous reçoit à un peu plus d’une semaine du premier match de la saison face à Genève Plan-les-Ouates lors du Trophée des Champions Naxoo, samedi 1er septembre au Stade de Genève. Il faut le dire, le club Grenat accoste dans une nouvelle dimension, se faufile dans une nouvelle division qui s’érige en principale sélection purgatoriale des Fédérales. L’échelon reste régional, mais le niveau bascule inéluctablement dans une réalité supérieure. « On passe un palier », assure alors le manager sportif principal du club.

Lire la Suite

Maude Paley : « Je pense que chaque festival doit avoir son identité, même si c’est souvent difficile à définir »

Fin août, on pourrait se demander si elle ne souffre pas de troubles de la personnalité. La diversité de ses « rentrées » donne le vertige : marionnettiste de la programmation du Rocking Chair et co-fondatrice du Nox Orae, Maude Paley troque son costume de cheffe d’orchestre des nuits de la Riviera pour prendre place derrière le pupitre le jour. Pour elle, la fin des vacances d’été est donc synonyme d’une triple reprise dont le climax a lieu avec l’un des derniers grands rendez-vous de l’été, qui depuis neuf éditions, enchante les fins amateurs de rock. Avant les deux grandes noces du vendredi 31 août et du samedi 1er septembre au magnétique Jardin Roussy, nous avons évoqué avec Maude Paley son métier de programmatrice, le line up de cette neuvième édition ainsi que le prochain anniversaire à deux chiffres de la manifestation.

Lire la Suite

Spirig, Perriard, Fridelance, Studer… le Triathlon de Lausanne en 100 images

Nicola Spirig, Estelle Perriard, Lisa Berger, Sylvain Fridelance, Max Studer ont affronté les meilleurs triathlètes de la planète lors de la dixième étape de Coupe du Monde à Lausanne ce week-end le long des quais d’Ouchy. Nicola Spirig (36 ans) a assuré une victoire sans bavure sur le parcours de la capitale olympique, décoiffant la concurrence au prix d’une épreuve de course à pied haletante. Il faut dire, dans l’ensemble, les Suisses se sont illustrés avec le sourire pour leur retour en Suisse, sept jours après les Championnats Européens de Glasgow au Strathclyde Country Park. Lisa Berger, après sa médaille d’argent au relai mixte de l’épreuve continentale, a terminé à une belle 20e place, suffisant pour monter dans la hiérarchie mondiale de l’ITU. Visant également un Top 20, Estelle Perriard n’a rien à envier à sa 21e place, elle qui grandit et s’entraîne avec rigueur entre le Léman (avec la Team Élites ATLET) et la Méditerranée avec son club de Montpellier. Chez les hommes, d’aucun n’ont réussi à figurer parmi les dix premiers mais tous ont réussi une course satisfaisante; Max Studer a terminé à une unique 11e place face à une lourde concurrence “chez lui” alors que Sylvain Fridelance a défié d’une courte récupération physique le tracé de la ville de Lausanne; 15e, il assure avoir convenu de l’essentiel sur la triple discipline. Simon Westermann (27e) et Adrien Briffod (29e) ont terminé plus loin alors qu’Andrea Salvisberg, premier triathlète national, a été contraint à l’abandon après une chute en avant. De tout, les 100 meilleures images du Triathlon de Lausanne…

Lire la Suite

Triathlon: Max Studer s’est illustré au niveau mondial à Lausanne

« Les montées faisaient mal. La récupération a été difficile jusqu’à mercredi, je paie certainement le coup de l’enchaînement. Mais il faut dire que les encouragements des Suisses, ici à Lausanne, motivent. À pied, surtout, l’on ressentait d’autant plus le soutien incroyable du public. » Sylvain Fridelance (15e) savourait son résultat à Ouchy, une semaine seulement après être un peu passé à côté de ses Championnats d’Europe à Glasgow (25e au Strathclyde Country Park). À Lausanne, la fête suisse fut totale samedi après-midi, malgré la chute d’Andrea Salvisberg qui a été contraint à l’abandon. Autre Suisse, Max Studer a quant à lui brillé à une belle 11e place.

Lire la Suite

Nicola Spirig à nouveau au sommet de la concurrence à Lausanne

La Suissesse Nicola Spirig a remporté la dixième étape de Coupe du Monde de triathlon samedi après-midi à Lausanne. Une semaine après avoir remporté l’or européen au Strathclyde Country Park de Motherwell, au large de la capitale écossaise Glasgow, la triathlète de 36 ans s’est à nouveau illustrée “chez elle” malgré une courte récupération. Sur la même distance olympique (1,5km de natation, 40,100km de vélo et 10,160km de course à pied), la voilà sacrée à nouveau en Coupe du Monde. Sa dernière victoire remontait à l’étape de Kitzbühel en Autriche il y a dix ans. Les autres Suissesses engagées peuvent, pour la plupart, s’afficher heureuses de leur résultat; Lisa Berger a terminé 20e, Estelle Perriard 21e alors qu’Alissa König a abandonné après quelques kilomètres de course à pied le long de la Place de la Navigation à Ouchy. Toutes concourent pour une place qualificative chère pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. À alors 38 ans, Nicola Spirig, double tenante du titre à Londres en 2012 et à Rio en 2016, pourrait encore disputer ses dernières Olympiades.

Lire la Suite

Une revanche européenne plus que méritée pour l’Atlético à Tallinn

De l'A. Le Coq Arena, Tallinn (Estonie)

À l’occasion de la Super Coupe de l’UEFA, Tallinn accueillait pour la première fois une finale entre clubs européens. Ce ne fut pas une finale comme les autres; derby entre deux clubs d’une même ville, Madrid. Après s’être disputé la gloire lors de l’UEFA Champions League en 2014 et 2016, ce fut au tour de l’Atlético de Madrid de l’emporter sur son grand rival, le Real Madrid (2-2 ; 2-4 ap).