Nouveauté

Alex Wilson: « Maintenant, c’est la médaille que je vais chercher »

Après avoir établi les meilleures marques nationales sur 100m et 200m la saison dernière, Alex Wilson vise l'or à Berlin en 2018

La Fédération suisse d'athlétisme se tourne pleinement vers les championnats d'Europe cet été à Berlin; et autant dire que les attentes sont nombreuses, tant sur le nombre d'athlètes composant la délégation rouge à croix blanche (environ 50 attendus) que sur les aspirations de ces derniers en Allemagne. Alex Wilson, sprinteur sur les distances des 100m, 200m et 4x100m, est prêt à en découdre. Après avoir battu les marques nationales sur la distance reine (10”11 secondes) et sur le demi-tour de piste (20”37), le Suisse natif de Kingston en Jamaïque va pleinement viser une médaille à Berlin ce mois d'août. Et ses dernières performances témoignent de son ambition.

Alex Wilson vise une médaille lors des prochains championnats européens de Berlin du 7 au 12 août prochains. © leMultimedia.info / Oreste Di Cristino [Zofingen]

Lire également: Des ambitions toujours plus élevées pour Swiss Athletics en 2018

Les stages de préparation, les phases d’acclimatation hors Suisse et hors-Europe sont fréquents; si des athlètes comme Dafne Schippers prennent le pas de s’entraîner dans leur propre pays – aux Pays-Bas – nombreux sont ceux qui choisissent l’exil quelques semaines; auprès d’une surface herbeuse verdoyante, des pistes cendrées rougeoyantes et surtout des conditions atmosphériques proches de l’excellence. Si les athlètes de la Team Meuwly ont pris l’habitude de partir en camp en Afrique du Sud, près de Johannesburg, à Potchefstroom, d’autres Suisses ont volontiers pris une habitude similaire, mais outre-Atlantique. C’est en effet en Floride que d’autres spécialistes du sprint helvétiques ont choisi de s’entraîner. Il y a d’abord Mujinga Kambundji mais aussi le Suisse d’origine jamaïcaine Alex Wilson. « Je vais souvent en Floride, l’année passée j’y suis allé et je m’étais également préparé à Londres [ndlr, avec son entraîneur Lloyd Cowan]. À chaque fois, c’est très ressourçant », précise ce dernier lors d’une interview qu’il nous a concédée la semaine passée à Zofingue. Tous ont réalisé une bonne saison 2017 et tous s’attendent à une année 2018 meilleure, plus rapide, plus prolifique. Pour Alex Wilson, justement, la saison passée le voyait retrouver les plus grandes scènes internationales avec une présence lors des derniers championnats du monde à Londres en août dernier. Il était par ailleurs parvenu à réaliser un championnat intéressant avec une qualification en demi-finales à la fois sur les 100 et 200 mètres; le demi-tour de piste étant sa distance de prédilection. Mais l’athlète natif de Kingston (27 ans) n’avait pas jugé ses performances suffisantes en capitale anglaise, décevant ses attentes personnelles. « Je revenais d’une blessure et mes performances à Londres n’étaient pas mauvaises – relativisait-il mercredi dernier à Zofingue lors de la conférence de presse printanière de Swiss Athletics – Je n’avais pas réussi à me qualifier pour les deux dernières compétitions mondiales [ndlr, championnats du monde 2015 à Beijing], ni même les Jeux Olympiques [ndlr, de Rio en 2016], alors réussir à figurer en demi-finales à Londres était un beau résultat. Mais je sens que je peux donner plus de moi-même, c’est ce qui me dérange encore à ce jour. » Il faut dire que les championnats du monde de 2017 lui servirent aussi de grandes premières; c’était la première fois qu’il s’alignait sur les 100 mètres sur un championnat majeur et surtout, c’est la première fois qu’il atteignait le stade des demi-finales sur les 200 mètres. « C’est juste, c’était la première fois, même si j’avais déjà atteint les demi-finales aux Jeux Olympiques en 2012 [ndlr, à Londres également] mais je m’attendais tout de même à mieux », précise-t-il.

« Il faut aussi de bonnes conditions pour courir vite; le vent doit aussi être de la partie. Si le vent m’est favorable à environ 1,6 m/s de moyenne, je pense pouvoir courir en-dessous des 10 secondes sur les 100 mètres »

Alex Wilson, sprinteur suisse des 100m, 200m et 4x100m

Ses 10”30 secondes sur les 100 mètres en août dernier, où il termina 21e des 24 demi-finalistes, ne lui suffirent nullement. Il faut dire qu’il venait d’établir quelques mois plus tôt la meilleure performance de sa carrière et le record de Suisse sur la distance reine. Il avait justement déjà couru les 100 mètres en 10”11 à Weinheim (Allemagne) le 27 mai 2017 avant même de descendre à 10”08 à Stockholm le 18 juin, mais avec un vent très nettement favorable (+4,8 m/s). Pour préciser, aucun temps n’est validé (en tant que record) sur la scène internationale si le vent dépasse une vitesse standard de ±2 m/s. C’est pourtant, là, des conditions nécessaires pour tout coureur afin de réaliser les meilleures performances lors des grands rendez-vous planétaires et continentaux. Sur 200 mètres aussi, Alex Wilson était parvenu à établir un nouveau record de Suisse; c’était à Weinheim au même moment, où il avait couru le demi-tour de piste en 20”37 secondes (+1,5 m/s). À Londres, en revanche, il n’avait pas réussi à faire mieux que 20”54 en séries et 21”22 en demi-finales, où il était le moins bien classé parmi les 24 concurrents qualifiés. Voilà où réside sa frustration; le jeune homme est capable de mieux, il compte bien le démontrer cette saison en Suisse, en Europe et aussi à l’international. Ses attentes sont également précises, pour le dire ainsi; le Suisse de 27 ans souhaite descendre (au moins) à 10”05 sur les 100 mètres – et pourquoi pas même descendre au-dessous des 10 secondes dans un futur très proche – et au-dessous des 20 secondes sur les 200 mètres. Des résultats possibles mais pour lesquels il espère bénéficier de bonnes conditions de course. « Je sais que je peux le faire cette saison. C’est un objectif très sérieux pour lequel je m’engage pleinement. J’aurais même pu y réussir la saison passée, mais il faut aussi de bonnes conditions pour courir vite; le vent doit aussi être de la partie. Si le vent m’est favorable à environ 1,6 m/s de moyenne, je pense pouvoir courir en-dessous des 10 secondes sur les 100 mètres », explique-t-il alors. Des attentes qui – si réalisées – lui permettraient de concourir pour l’or européen à Berlin lors des finales programmées les 7 et 9 août prochains.

Tout pour la médaille en Allemagne…

Après avoir terminé 7e lors des finales du 200 mètres aux Européens d’Amsterdam en 2016 et seulement 13e (sur les 16 demi-finalistes) des 200m des Européens de Zürich en 2014, Alex Wilson tentera avec une conviction certaine d’enfin décrocher une médaille sur la scène continentale. « Je n’ai pas d’autres objectifs que de gagner une médaille. Je suis trop souvent revenu les mains vides de mes précédents championnats que maintenant, il est temps d’accomplir de plus grandes choses », aiguillonnait-il alors. Sa saison est par ailleurs sur le point de commencer. Au cours de sa préparation en Floride, dans le comté de Lake, Alex Wilson s’était déjà aligné sur ses distances au meeting de Clermont le 28 avril dernier. Il avait couru les 100 mètres en 10”30 secondes, et les 200m en 20”61, ce qui lui a d’ores et déjà permis d’assurer les minimas pour Berlin. Tout comme les autres sprinters suisses engagés autour du monde au début du mois de mai, Alex Wilson réalise l’écart qui le retire des objectifs prédéfinis et… celui-ci est minime; Alex Wilson est sans doute à bout touchant de ses espoirs de carrière et son retour en Suisse devrait pouvoir le conditionner au mieux aux défis qui seront les siens ces prochaines semaines. Initialement pressenti au meeting de Weinheim ce 26 mai – là où il avait établi les meilleures marques de sa carrière l’année passée –, le sprinteur suisse a décidé la semaine passée de repousser de quelques jours sa rentrée. Il l’effectuera justement aux championnats suisses interclubs à la Schützenmatte (Bâle) le 2 juin, un championnat national à domicile pour lequel il viendra trouver une recharge certaine d’inspiration. « Je suis heureux de reprendre la saison à la maison, chez moi. J’ai eu une très bonne préparation, j’en suis revenu il y a deux semaines et je me sens d’attaque pour reprendre la compétition. » Il faut dire que l’athlète sent que la dynamique lui est favorable; proche d’un niveau qu’il pense être son meilleur. « I feel better, stronger, faster. I feel good this year », lâchait-il alors dans sa langue en interview à Zofingue. Preuve d’une confiance certaine et de ses prédispositions à améliorer ses marques.

« C’est toujours mieux de démarrer dans un environnement familier »

Alex Wilson, sprinteur suisse des 100m, 200m et 4x100m

Et sur le plan supérieur, a-t-il prévu de participer à quelques plateaux internationaux, à l’image de la Ligue de Diamant ? « Je me présenterai à un départ cette saison – explique-t-il avant de poursuivre – mais d’abord je souhaitais prendre mes marques pour mon premier meeting à Bâle. C’est toujours mieux de démarrer dans un environnement familier; cela donne d’autant plus de motivation. » Alex Wilson sait prendre les choses les unes après les autres, à tous les instants. Aussi, quand lui vient posée une question en vue des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo, il reste très succinct. « Cela fait partie des plus grandes attentes, bien sûr. Mais avant, il faut réussir la saison, et cela passe par une médaille à Berlin », conclut-il avec le sourire alors.

About Yves Di Cristino (454 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Titulaire de la carte AIPS. Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le meeting CITIUS s’en va pour une première édition dans la Berne fédérale – leMultimedia.info
  2. Lea Sprunger et le relai 4×400 se distinguent à CITIUS – leMultimedia.info
  3. Christophe Lemaître contraint de renoncer aux Championnats d’Europe de Berlin – leMultimedia.info
  4. Après le bronze européen, Alex Wilson désormais en grâce auprès de la concurrence mondiale – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.