Nouveauté

Championnats suisses de natation : Une soirée prolifique pour les Romands

« Même notre famille a arrêté de fonctionner pour suivre sa course » nous glissait Anaïs, la grande sœur de Jérémy Desplanches

La troisième journée des Championnats suisses de natation en grand bassin a été celle de la consécration pour les nageurs romands. À la piscine des Vernets (Genève), les nageurs romands ont parfaitement répondu aux attentes que laissaient percevoir les qualifications du matin. Avec neuf médailles, certains nageurs ont fêté leur première médaille nationale au niveau élite.

On a finalement assisté à un cavalier seul de Cappelletti lors des 1500m nage libre. © leMultimedia.info / Oreste Di Cristino

Le monde n’avait d’yeux que pour Jérémy Desplanches en cette fin d’après-midi. « Même notre famille a arrêté de fonctionner pour suivre sa course » nous glissait Anaïs, sa grande sœur, qui commentait la course de son « petit » frère d’1m90 pour sa mère au téléphone. Favori du 400m 4 nages, une de ses disciplines de prédilection, le Genevois se savait attendu. « Malgré la fatigue, je devais absolument remporter la course ». Une course dominée de la tête et des épaules, à tel point que son dauphin le Liechtensteinois Christoph Meier n’a pu rivaliser que sur les premiers 100m. Dans le « dur » dans ces championnats, le nageur évoluant à Nice admettait volontiers qu’il n’avait pas été préparé pour la compétition « J’ai fait un test d’effort mercredi et je ne me suis jamais retrouvé dans un état de fatigue pareil ». Malgré le manque de sensations et des chronos anecdotiques, il sait que ses efforts lui permettront de lutter pour une, voire deux médailles aux prochains Championnats d’Europe à Glasgow (Écosse). Avant le point culminant de sa saison, il pourra évaluer ses performances fin mai aux Championnats de France, une compétition dans laquelle il sera frais et mieux préparé. « Je me raserai cette fois » nous dit-il hilare en nous montrant ses jambes poilues. Avec un chrono final de 4:18,93 et son premier titre individuel dans ce championnat, il a parfaitement lancé une soirée faste pour les clubs romands.

Des premières et des titres

Toujours sur 400m 4 nages, c’est la jeune Salomé Demace, qui a suivi la lancée de Desplanches. Surprise des qualifications matinales avec le deuxième temps des séries, la jeune nageuse du Renens natation a su résister à la pression pour s’offrir sa première médaille nationale au niveau élite avec, en prime, une qualification pour les Championnats d’Europe junior à Helsinki (Finlande). « Elle nagera libérée demain sur le 200m 4 nages ». La nouvelle vice-championne suisse du 400m 4 nages n’a en revanche rien pu faire face à la gagnante du jour, la Zürichoise Lisa Mamié. La grande dame de ces championnats avec déjà deux titres et un record de suisse hier sur 100m brasse, a continué sa moisson quelques minutes après son sacre sur 400m 4 nages avec un nouveau titre au 50m brasse ne laissant aucune place au suspens, contrairement à la finale des messieurs. Une finale qui opposait le champion suisse du 100m et 200m brasse Yannick Käser face au tenant du titre Jolann Bovey. Avec un départ canon, le nageur d’Uster ne laissait alors aucun doute sur l’issue de la finale mais à quelques mètres de l’arrivée, la crispation s’est faite sentir, permettant alors à Käser de revenir sur l’ancien Lausannois. Coupable d’une mauvaise touche, Bovey a finalement dû s’avouer vaincu pour un dixième.

Lire également: La crème de la natation helvétique à Genève

Les dixièmes d’avance ont pris des allures de secondes sur le 1500m nage libre, la course la plus longue en bassin dans laquelle les nageurs suent sang et eau pendant plus de 16 minutes pour les plus rapides. On attendait un mano a mano entre les deux partenaires d’entraînement du Turrita Nuoto, Christopher Cappelletti et Thomas Liess avec Federico Salghetti-Drioli comme arbitre. On a finalement assisté à un cavalier seul de Cappelletti devant son compatriote Thomas Liess, troisième et le surprenant vice-champion suisse Leo-Luca Haldemann pour le Swim Team Biel-Bienne. Un club de Bienne que l’on comptera volontiers comme romand.

L’apothéose de la soirée fût incontestablement les finales du 100m nage libre, tant chez les femmes que chez les hommes, la course phare de la natation a réservé toutes ses promesses. Dans la finale des dames, le triumvirat d’Uster Wallisellen Kost-Ugolkova-Touretski a été brisé par la nageuse du Lancy natation, Noémi Girardet qui a pris la troisième place mais qui n’a rien pu faire face à la performance de Nina Kost vainqueur – devant sa compatriote Ugolkova – de sa troisième médaille d’or individuelle dans ces joutes. Chez les messieurs, c’est le nouveau patron de la nage libre suisse, Antonio Djakovic qui s’est emparé de la victoire finale d’une course longtemps dominée par le lancéen Aleksi Schmid qui grimpe sur la deuxième marche du podium juste devant Nicolas Zoulalian. Déjà médaillé sur le 50m et 100m dos en individuel, le nageur du Genève natation a toujours été dans le coup pour une médaille lorgnant même sur le titre dans les derniers mètres. « J’ai réalisé une course intelligente » affirme le Genevois qui a battu sa meilleure marque sur la distance. Un résultat qui l’étonne étant donné sa préparation perturbée par un camp de ski : « J’ai eu 7 jours sans nager à cause de ce camp aux Diablerets. » Malgré cette préparation peu commode, l’air de la montagne semble lui avoir fait le plus grand bien. Sur le 200m dos, c’est son coéquipier Roman Mituykov qui a régalé le public des Vernets. Auteur d’une course progressive et d’un troisième 50m de feu, le Genevois s’est imposé pour la première fois chez les « grands » avec en prime le temps limite pour les Européens de Glasgow et un doublé avec son coéquipier Jérémy Desplanches, devant Noe Ponti. Chez les dames, c’est Alexandra Froissart du Lancy natation qui a glané la breloque dorée pour un petit dixième dans une finale ouverte privée de la première nageuse des inscriptions Fanny Borer. Les dames ont également clôturé la journée en beauté avec un 800m nage libre palpitant pour la lutte aux médailles. C’est la Biennoise, Cherelle Oestringer qui s’est imposée devant Nastassja Crameri du Turrita nuoto dans son couloir 8, portée par les encouragements des nageurs de son club, et devant une autre tessinoise en ligne d’eau numéro 1, Sharon Marcoli.

Une dernière journée prometteuse

Avec une natation suisse en constante progression, la dernière journée de ces championnats peut voir les délégations helvétiques pour les différentes compétitions internationales s’agrandir. Les dernières courses promettent déjà un joli spectacle avec des 50m nage libre et 100m papillon toujours très ouverts, sans oublier le 200m 4 nages avec notamment Jérémy Desplanches et un relais 4x100m 4 nages toujours synonyme de rebondissements.

About Loris Bonfils (20 Articles)
Rédacteur pour la rubrique sport. Titulaire du bachelor en sciences du sport. Actuellement étudiant en master en gestion du sport et des loisirs à l'Université de Lausanne.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.